Auto-écoles : opérations escargot ce lundi contre la réforme du code de la route

Auto-écoles : opérations escargot ce lundi contre la réforme du code de la route

BOUCHONS - Automobilistes, prévoyez des perturbations dès 7 heures ce lundi à Paris et dans plusieurs grandes villes. Le syndicat majoritaire des auto-écoles exige des délais supplémentaires pour s’adapter aux nouvelles épreuves du code de la route, en vigueur dès avril.

"C'est comme si on changeait le programme du bac deux mois avant". Le principal syndicat des auto-écoles françaises, le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), appelle à manifester lundi matin à Paris et dans plusieurs grandes villes, pour demander un report de quatre mois de la nouvelle épreuve du code de la route, prévue en avril.

"Nous venons de recevoir les nouveaux codes”, déplore Eglantine Douchy, du Conseil (CNPA), interrogée par l’AFP. “On n'a pas le temps de former les enseignants à toutes les nouvelles questions et c'est beaucoup trop court pour préparer les élèves à un examen qui doit entrer en vigueur le 18 avril".

Bouchons dès 7 heures du matin

La capitale devrait être bouchée dès 7 heures du matin, lundi. Le CNPA appelle à des rassemblements aux portes de Paris. Objectif : gagner à une allure d'escargot le Champ-de-Mars. Plusieurs cortèges sont aussi prévus en régions, notamment à Lyon, Toulouse, Angers et en outre-mer. Sur trois principaux syndicats, le CNPA est la seule organisation à appeler se mobiliser.

Présentée il y a quelques mois par le ministère de l'Intérieur, l'examen du code de la route fait peau neuve à partir du 18 avril et s'appuiera sur 1.000 nouvelles questions, qui porteront notamment sur les premiers secours et l'écologie. La réforme vise aussi à réduire les délais de passage du permis à 45 jours, soit la moitié du temps moyen d'attente aujourd'hui. Un délai pouvant aller jusqu'à six mois dans certaines régions.

EN SAVOIR + >> Permis de conduire : passez le test du nouveau code de la route

Des délais demandés

Au CNPA, on regrette une réforme, certes attendue, mais mise en musique "dans la précipitation" et "sans concertation suffisante" avec la profession. "On n'est pas contre la réforme, mais ce n'est pas sérieux de faire cela aussi vite. Pour les questions de premiers secours par exemple, ça demande du temps de former les gens, en toute sécurité", a expliqué à l'AFP Thierry Revoyre, représentant du CNPA à Lyon, qui sera lundi sur le périphérique dès 6h30.

L'épreuve théorique générale du code de la route est le premier examen en France avec 1,44 million de candidats l'an dernier pour un taux de réussite de 71,5 %. Une partie des professionnels redoutent que ce nouvel examen n'entraîne automatiquement une baisse du taux de réussite. Un argument balayé par la Sécurité routière.

EN SAVOIR +
>>  Nouveau code de la route : l'épreuve va devenir payante >> Des postiers inspecteurs du permis de conduire : les facteurs bons à tout faire ?

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques