BAC 2017 : plus de mention possible pour ceux qui passent l'examen en plusieurs années

DirectLCI
PASSABLE - Selon un arrêt rendu le 31 mars par le Conseil d'État, les candidats au baccalauréat qui effectuent l'examen sur plusieurs années pour conserver leurs meilleures notes ne pourront plus obtenir de mention.

Le 26 octobre 2015, le gouvernement avait rédigé un décret permettant aux élèves ayant échoué lors de l'épreuve du baccalauréat de pouvoir conserver leurs notes supérieures à 10 et de repasser le reste des épreuves lors d'un autre examen, dans une limite de cinq ans. Le but ? Permettre aux recalés de se concentrer sur les matières où ils n'ont pas réussi à atteindre la moyenne, et par ailleurs alléger le nombre d'élèves en terminale. 


Mais en décembre de la même année, le Conseil d'Etat avait été saisi par SOS Éducation, cette association réclamant l'annulation pure et simple du dispositif. A ses yeux, celui-ci dévalorisait le baccalauréat, qui frôle déjà les 90% de réussite, et engendrait un risque d'absentéisme pour ces élèves redoublants. 


Vendredi, la plus haute juridiction administrative est revenue sur la décision prise par le gouvernement en pointant du doigt une différence de traitement injustifié pour les élèves ayant obtenu le baccalauréat au rattrapage. En effet, ceux-ci sont interdits de mention. Le Conseil d'Etat a donc décidé que les candidats au baccalauréat qui choisissent de passer l’examen sur plusieurs années ne pourraient, eux aussi, obtenir une telle disctinction.

Le Conseil d’État a estimé qu’il y avait davantage de mérite à obtenir le bac en une fois qu’en plusieurs. Cela ressemble à un truisme, mais il a fallu le rappeler…Me Henri de Beauregard, avocat de SOS Èducation

Malheureusement pour les candidats recalés en juin dernier, l'arrêt rendu le 31 mars est rétroactif. S'ils avaient fait le choix de garder leurs bonnes notes pour tenter d'obtenir une mention, quand ils repasseront l'examen, ils ne pourront finalement plus y prétendre.

Plus d'articles

Sur le même sujet