Cagnotte Leetchi : l'appel désespéré d'une mère pour offrir à son fils myopathe une nouvelle vie

Cagnotte Leetchi : l'appel désespéré d'une mère pour offrir à son fils myopathe une nouvelle vie

GENEROSITE – La maman de Rayann, 11 ans, atteint de myopathie, a lancé une cagnotte Leetchi pour son fils. Le but : récolter des dons pour acheter un véhicule spécialisé et ainsi permettre au petit malade de sortir de chez lui.

Rayann, 11 ans, souffre d’une myopathie. Une maladie musculaire congénitale qui l’oblige à rester, la majeure partie de son temps, assis dans un fauteuil roulant. Vendredi 19 février, pour lui faciliter la vie, sa maman Nacera Bennaceur a lancé une cagnotte sur la plateforme Leetchi. "Le fauteuil ne suffit pas, car il a besoin de transporter des bouteilles d’oxygène avec lui. Il y a encore deux ans, pour sortir de la maison, je portais Rayann dans mes bras, je l’emmenais partout", confie à metronews cette habitante d’une petite commune du Vaucluse, non loin d’Avignon. Mais voilà, depuis, le garçon a grandi et pris du poids. Sa mère, épuisée, n’a plus la force de le transporter elle-même. "Il pèse près de 40 kilos, je n’y arrive plus" confirme-t-elle.

Bonjour,Voici la cagnotte sécurisée pour venir en aide à Rayann.󾁁(Faite Un Don Svp avec 1 Euro Par Personne Rayann Arrivera A Sont Projet )http://www.leetchi.com/c/projets-de-rayann-6137575 A PARTAGER AU MAX

Posté par Soyez l'espoir de Rayann sur  vendredi 19 février 2016

La solution : c’est une voiture adaptée, qui pourrait à la fois accueillir Rayann et son fauteuil, ainsi que des bouteilles d’oxygène. Une solution qui coûte, selon le devis proposé par le fabricant… 32.000 euros. En janvier 2015, Nacera décide de demander un prêt auprès de sa banque. En vain. "Comme je ne travaille pas, on m’a refusé le prêt tout net" raconte la mère de famille.

"Je le savais malheureux, mais pas à ce point-là"

Et puis, au cours du mois de février, c’est l’électrochoc. Une équipe du service régional d’accompagnement de l’AFM Téléthon, qui prodigue des conseils et un suivi au jeune malade, lui rend visite chez lui. Cette entrevue – confirmée par les services du Téléthon à metronews – libère la parole de Rayann, qui se plaint alors de son isolement. "Il a parlé comme jamais", nous raconte Nacera. "Il a dit qu’il était triste parce qu’il ne sortait plus et ne voyait plus ses copains depuis deux ans. Je savais qu’il était malheureux, mais pas à ce point-là. Et ça m’a fendu le cœur".

Le lendemain, sa décision est prise : la maman doit trouver 32.000 euros pour payer ce véhicule, qui permettrait enfin à Rayann de mettre le nez dehors et de retrouver, pourquoi pas, une vie sociale presque comme les autres. "Pour l’instant, ses seules sorties, c’est l’école où il se rend grâce à une voiture du conseil général, et le kiné, où il se rend cette fois en ambulance. De toute façon, il passe la moitié de sa vie dans les ambulances", lance-t-elle. Et pourtant, Rayann ne demande pas beaucoup. "Son rêve, c’est d’aller à Auchan" constate Nacera en riant. "Ou à la piscine, pas loin. Mais pour l’instant, à part jouer à sa Playstation, il ne fait rien d’autre". Pour l’heure, la cagnotte pour Rayann ne cumule qu’un peu moins de 1000 euros.

 A LIRE AUSSI >> Myopathie : une thérapie génique fait ses preuves sur des chiens

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques