Chiffres du chômage : Hollande fait-il mieux ou pire que Sarkozy ?

Chiffres du chômage : Hollande fait-il mieux ou pire que Sarkozy ?

BILAN - Les chiffres du chômage pour l’année 2015 viennent de tomber et il ne sont pas bons pour le gouvernement - même s’ils sont en léger mieux par rapport aux précédentes. Au total, ce sont désormais 3,59 millions de personnes qui se retrouvent sans emploi en France, soit une hausse de 2,6% par rapport au 1er janvier 2014. Après trois années pleines d’exercice du pouvoir, François Hollande fait-il mieux que Nicolas Sarkozy sur la même période ? Comparons.

Le ministère du Travail le martèle : “la courbe du chômage s’inversera en 2016”. En attendant, ce mercredi soir, ce sont (encore) de mauvais chiffres que le gouvernement a dû commenter. En 2015, le pays a enregistré une hausse de 2,6 % du nombre de personnes sans emploi (catégorie A). Au total, ils sont désormais 3,59 millions à se retrouver privés d’activité professionnelle. Bon point, toutefois, pour l’exécutif : en 2015, le chômage a, sur une année, enregistré sa moins forte progression depuis 2010 .

La preuve par les chiffres

Il n’empêche, François Hollande a bouclé sa troisième année pleine de mandat avec de mauvaises statistiques sur le front de l’emploi, lui qui prévoyait cette fameuse inversion de courbe pour… l’année 2013.

Au petit jeu des comparaisons, Metronews s’est demandé si moins ou davantage d’emplois avaient été détruits après trois années pleines de mandat de Nicolas Sarkozy. La réponse en graphiques (les chiffres sont exprimés en millions d’unités).

Par un simple exercice de soustractions, on peut donc constater qu’entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2010, 699.100 emplois ont été détruits en France. Sur la même durée, à partir du 1er janvier 2013 et jusqu’au 31 décembre 2015, 409.000 emplois ont été supprimés sous la mandature de François Hollande.

En revanche, si l’on démarre le calcul à l’entrée en fonction des deux présidents de la République (des chiffres qui intègrent donc “l’héritage” de leur prédécesseur), les statistiques ne disent plus la même chose. Après trois ans et demi d’exercice du pouvoir, Nicolas Sarkozy accusait la destruction de 562.400 emplois. François Hollande, lui, quelque 667.400. Vivement l’inversion de 2016…

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques