Crise des réfugiés : les Français mécontents de François Hollande

Crise des réfugiés : les Français mécontents de François Hollande

OPINION - Une très large majorité de Français (66%) sont mécontents de l'action du gouvernement face à la crise migratoire, selon notre sondage OpinionWay pour metronews et LCI. Derrière ce résultat, un clivage très marqué entre l'électorat de droite et celui de gauche.

Si les Français restent divisés sur l'accueil à réserver aux réfugiés syriens et irakiens, ils le sont beaucoup moins lorsqu'il s'agit d'apprécier la façon dont le gouvernement gère cette crise migratoire. Selon notre sondage OpinionWay pour metronews et LCI, leur jugement est pour le moins sévère. 66% des interrogés sont "assez mécontents" ou "très mécontents" de l'action de l'exécutif français pour encadrer l'arrivée de ces migrants. Ce dernier a notamment annoncé, le 7 septembre dernier, que la France prendrait sa part en accueillant, en accord avec l'Allemagne, 24.000 demandeurs d'asile . Ce week-end, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé des aides financières aux centaines de maires volontaires  pour accueillir des Syriens.

Loin toutefois du soutien accordé par les Allemands à leur chancelière, Angela Merkel, les Français n'apparaissent pas soudés derrière le chef de l'Etat. "Il y a une très forte insatisfaction puisque deux tiers de la population se dit mécontente", relève Frédéric Micheau, directeur du département politique chez OpinionWay. "Il y a une vraie crainte de voir la France débordée par cette crise migratoire, après les événements qui se sont déroulés à Calais, sur les côtes grecques et en Europe de l'Est."

Un clivage idéologique très marqué

Dans le détail, les électeurs du PS et du Front de gauche affichent une nette majorité (respectivement 62 et 59%) en faveur de l'action du gouvernement. En revanche, l'appréciation s'inverse chez l'électorat centriste de François Bayrou en 2012 (59% de mécontents) et plus encore chez ceux qui ont voté à l'époque pour Nicolas Sarkozy (81% de mécontents). En accord avec la ligne de leur parti, les électeurs du Front national sont quasi unanimes (98%) à juger négativement l'action de François Hollande en direction des réfugiés. "Cet écart fait apparaître un vrai clivage idéologique entre la gauche, très satisfaite de l'ouverture du gouvernement et la droite, où l'on craint que la France ne soit débordée", observe Frédéric Micheau.

L'élan de solidarité affiché en France par la gauche en faveur des migrants de Syrie chassés par l'Etat islamique ne semble pas avoir franchement bouleversé l'opinion. Selon un sondage Odoxa publié ce week-end par Paris Match , 57% considèrent qu'il faut traiter les réfugiés syriens comme des migrants comme les autres. En face, ils ne sont que 42% à penser qu'ils méritent un meilleur accueil en raison de ce qu'ils ont subi.

À LIRE AUSSI
>> Accueil des migrants : combien cela coûte-t-il à la France ?
>> Comment les maires comptent organiser la solidarité

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques