Dans la cave n°16, Madeleine a laissé toute sa vie

Dans la cave n°16, Madeleine a laissé toute sa vie

HISTOIRE - Depuis lundi, une journaliste, Clara Beaudoux, raconte sur Twitter l’histoire de la femme qui a vécu vingt ans dans son appartement, avant elle. La défunte s’appelle Madeleine et aurait eu 100 ans cette année. Dans sa cave, elle a laissé les souvenirs d'une vie.

Clara Beaudoux l’assure : sa démarche est un hommage à cette inconnue. Depuis lundi, cette journaliste raconte, à travers des tweets accompagnés de photos, la vie de Madeleine, l'ancienne locataire de l'appartement qu'elle occupe aujourd'hui, et qui lui a laissé une cave pleine de souvenirs. Madeleine aurait eu 100 ans en mars 2015. Clara Beaudoux explique qu’elle voulait ouvrir ces cartons et valises depuis deux ans sans en avoir le temps, pour découvrir la vie de celle qui a occupé son appartement pendant vingt ans. Le cadenas de la cave n°16 n’étant pas accompagné d’une clef, la locataire a pris la décision de le scier.

Après avoir découvert l’identité de l’ancienne locataire au fond des malles et des cartons qui s’empilent dans la petite pièce, la journaliste entre en contact avec son unique descendant : son filleul. Ce dernier lui répond "qu’il a demandé que les lieux soient vidés, mais que la cave a été oubliée", relate Clara. Il lui précise qu’elle peut en faire ce qu’elle veut. Ces souvenirs, finiront donc sur Twitter. Clara Beaudoux commence donc à détailler jour après jour ses trouvailles. Et le réseau social s'emballe pour son idée.

Madeleine chaussait du 36

On découvre ainsi que Madeleine était probablement professeur, puisqu'elle apparaît sur une multitude de photos de classe dont une semble avoir été prise à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pendant l’année scolaire 1944-1945. Qu’elle dispose de sept diplômes, qu'elle adorait la Hollande (elle disposait de nombreux guides) et qu'elle aimait lire la revue Historia. Née le 7 mars 1915 à Bourges, Madeleine a noté avec minutie son quotidien dans des carnets : ses recettes, ses conseils de jardinage, ses vacances entre 1925 et 1937. On découvre aussi qu’elle chaussait du 36 et qu’elle avait des patins à glace.

Dans ses tweets, Clara tutoie Madeleine . Elle explique à metronews : "Le passé de Madeleine a repris vie. J’aime l’idée que ses affaires, dont personne ne voulait, intéressent d'un coup autant de monde. J’essaye de faire de tout cela un hommage, avec le plus grand respect. Il ne s'agit pas d'exploiter ses affaires". La journaliste, qui a besoin de faire la place dans la cave, assure toutefois : "Je vais me séparer de certains objets dans une brocante, et garder les documents de famille et les belles choses." En attendant, elle continue d'alimenter son compte Twitter avec les images estampillées #MadeleineProject. Elle résume également ses journées sur Storify et n’hésite pas à solliciter les "twittos" lorsqu’un objet lui est inconnu.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques