Egypte : très peu de touristes français actuellement dans le Sinaï

Egypte : très peu de touristes français actuellement dans le Sinaï

SECURITE - Alors que Londres organise le rapatriement de ses ressortissants présents en Egypte après le crash du vol russe Metrojet, le Quai d'Orsay n'envisage pas pour l'instant de mesure similaire, précisant qu'un nombre très limité de touristes français se trouvaient actuellement dans la zone.

Cinq jours après le crash de l'A321 de la compagnie russe Metrojet dans le désert du Sinaï, en Egypte, l'hypothèse d'un attentat semble privilégiée par plusieurs Etats qui ont décidé de prendre des mesures de sécurité à l'égard de leurs ressortissants. C'est le cas de Londres qui organise le rapatriement des touristes britanniques actuellement en vacances à Charm el-Cheik pour des questions de sécurité. A ce titre, Londres a autorisé dès vendredi les départs de la station balnéaire vers le Royaume-Uni, avec des mesures de sécurité supplémentaires.

Une mesure que la France n'a de son côté pas décidée de mettre en place. Selon le ministère des Affaires étrangères, "un nombre très réduit de touristes français se trouveraient actuellement dans le Sinaï", quand près de 20.000 ressortissants britanniques sont actuellement dans la zone. Les tours-opérateurs français n'ont notamment "aucun groupe dans la zone", précise jeudi le Quai d'Orsay.

"L’enquête est en cours"

Ce dernier indique en outre qu'aucune liaison aérienne directe existe entre la France et le Sinaï et que la compagnie Air France a décidé dès samedi qu'elle suspendait le survol de la zone désertique.  Surtout, le ministère, qui ne se prononce pas sûr l'origine du crash qui a fait 224 morts, se contentant de souligner que "l’enquête est en cours", rappelle que les conseils aux voyageurs mis en ligne sur le site du Quai d'Orsay sont actualisés en temps réel et que les services du ministère "suivent de près l'évolution des conditions de sécurité dans la zone".

EN SAVOIR+ >> Crash en Egypte : la piste d'une bombe à bord "hautement probable"

A ce titre, la quasi-totalité du Sinaï est placée dans les fiches "conseils aux voyageurs" en zone rouge (formellement déconseillé), la côte orientale est placée en orange (déconseillé sauf raison impérative) et seules les villes de Charm-El-Cheikh et Taba sont en jaune (vigilance renforcée).

A LIRE AUSSI >> Crash en Egypte : que sait-on du groupe terroriste qui a revendiqué l'attaque ?
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques