Grève des routiers : mobilisation en baisse mais plus de 300 stations-service en pénurie de carburant

LIVE - Les routiers CGT et FO ont reconduit leur mouvement de grève contre les ordonnances mardi, mais la mobilisation faiblit. Si le gouvernement a indiqué lundi que l'approvisionnement des stations-service était assuré normalement, plus de 300 d'entre-elles seraient toutefois à sec mardi à 15 heures.
Live

MARTIGUES


Les routiers étaient mobilisés ce mardi dans le sud.

CA CONTINUE


La CGT et FO Transports appellent ce mardi à une reconduction du mouvement, et cela "au moins jusqu'à jeudi soir", jour où les syndicats doivent rencontrer la ministre Elisabeth Borne. "On nous a promis des réponses, on va les attendre en maintenant la pression", a notamment déclaré Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT-Transports, après avoir été reçu au ministère des Transports.

ESSENCE


"La quasi totalité des dépôts de carburants est libre d’accès" et l’approvisionnement des stations-service continue d’être assuré normalement", a précisé le ministère des Transports.

A L'UNISSON


La CGT et Force ouvrière ont émis ce mardi l'espoir de rallier les autres syndicats à leur mouvement pour créer les conditions d'un conflit "frontal" avec le gouvernement à l'issue d'une rencontre au ministère du Transport, au deuxième jour du mouvement des routiers contre la réforme du Code du travail. 

NORMANDIE


"Nous n'avions jamais été délogés…" se plaignent les syndicalistes.

PENURIE


Certains prennent ça avec humour !

ORDONNANCES


Une vingtaine de syndicats de la CGT ont annoncé ce mardi avoir déposé lundi trois recours devant le Conseil d'État pour "excès de pouvoir" à l'encontre des ordonnances réformant le code du travail.

CARBURANTS


A 17 h, selon le site Mon Essence, 200 stations étaient en rupture partielle et moins de 100 stations en rupture totale. Le mouvement de grève des routiers est en baisse.

DISCOURS DE MACRON


Les étudiants se sont montrés solidaires des routiers.

CARBURANTS


A 15 h, 212 stations étaient en rupture partielle et 107 stations en rupture totale, selon le site Mon Essence.

MOBILISATION


Le mouvement se poursuit mais pas partout.

Urgent

SYNDICATS


La CFDT-Route, premier syndicat du transport routier, lancera un "mouvement" de grève à partir du 10 octobre si ses craintes ne sont pas levées sur la réforme du code du travail, a-t-elle annoncé ce mardi après une réunion au ministère des Transports. Pour sa part, la CFTC-Transport réunit mercredi son bureau fédéral pour décider si elle se ralliera à l'appel à la grève.

ET À LA POMPE ?


"Le mouvement prend moins d'ampleur qu'hier et stagne", note le site monessence.fr qui recense 225 stations en rupture partielle et 128 en rupture totale.

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

DISCUSSIONS


Le rendez-vous était fixé à 11h entre le cabinet du ministère des Transports et les syndicats de routiers. Ils doivent être reçus à 14h30 par la ministre des Transports.

RENNES


Perturbations toujours en cours sur les routes en raison du blocage du dépôt de bus.

RENNES


Attention si vous habitez la région. D'après France Bleu Armorique, le trafic des bus est perturbé par une action des routiers.

PAS-DE-CALAIS


Les routiers viennent d'entamer une action au niveau du péage de Saint-Omer. "C'était compliqué de mobiliser ce matin", ont indiqué certains d'entre eux à LCI. 

ON FAIT LE POINT


Blocage à Marseille, pas de blocage en Ile-de-France... C'était la situation à 7h.

BOUCHES-DU-RHÔNE


Les grévistes qui se trouvaient sur le site de La Mède, près de Marseille, ont désormais pris la direction de Martigues, selon nos correspondants dans la région.

INFO PRATIQUE


Dans quelle station faire le plein ? Découvrez la carte actualisée en temps réel.

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

NANTES


La circulation est perturbée suite à une action au rond-point des Bornes à Sainte-Luce-sur-Loire, à l'entrée de Nantes.

CALME


Peu de blocages sont recensés sur les routes ce mardi, alors que le mouvement des routiers a été reconduit. Aucun n'est signalé en Ile-de-France. Une action est en cours au niveau du dépôt pétrolier de La Mède, près de Marseille.

GREVE RECONDUITE


Les routiers CGT et Force ouvrière ont annoncé en fin d'après-midi la reconduction du mouvement d'action nationale, ce mardi certainement sous une autre forme, a confié au Figaro Jérôme Vérité (CGT). La mobilisation annoncée d'emblée comme "reconductible", devrait durer "plusieurs jours".

GENNEVILLIERS


Action des routiers cet après-midi devant un dépôt de carburant de la région parisienne.

CARBURANT


Ce soir moins de 3 % des stations services sont touchées par le mouvement des routiers, selon l'Ufip (pétroliers).

BERGER

Le secrétaire national de la CFDT Laurent Berger est l'invité de David Pujadas pour parler de la réforme du code du travail.

PENURIE


A 18h00, 226 stations étaient en rupture partielle et 136 en rupture totale de carburant. Le mouvement s'étend, prenez vos précautions concernant les pleins de carburant, annonce le site Mon Essence. 

MOBILISATION


Quelle ampleur a eu cette première journée ? Petit décryptage dans 24h Pujadas.

REACTIONS


Dans 24h Pujadas, Aurore Bergé, porte-parole du groupe LREM, et Jérome Vérité, secrétaire général de la Fédération CGT Transports affrontent leurs points de vue après cette première journée de mobilisation.

REACTIONS


 Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent dénonce ce lundi dans un communiqué "la répression anti-syndicale" du gouvernement contre le mouvement des routiers, opposés à la réforme du Code du travail : "Envoi massif de forces de l'ordre pour évacuer les piquets de grève, menaces et intimidations, tout l'arsenal répressif est déployé pour tenter de réduire le mouvement et présenter la situation comme 'normale'", proteste-t-il.

PENURIE


Selon le site Mon Essence, à 17h00 120 stations étaient en rupture totale de carburant et 211 stations en rupture partielle. La grève commence à s'étendre peu à peu sur le reste du territoire. 

RENCONTRE


Le gouvernement va réunir patronat et syndicats jeudi pour trouver une issue à la crise.

BLOCAGE


Les principaux points de blocage des routiers en début d'après-midi

PATRONAT


"Le mouvement engagé par les sections transports des organisations syndicales de salariés est avant tout un mouvement de nature politique. La CGT et FO tentent d'instrumentaliser leurs sections transport pour faire une démonstration de leur capacité de nuisance aux pouvoirs publics" ont déclaré les présidents de la Fédération Nationale du Transport Routier (FNTR) et de l'Union des entreprises de Transports et de Logistique de France (TLF).

BLOCUS


Le dépôt de carburants de La Mède (Bouches-du-Rhône) "est libre d'accès"  après avoir été bloqué dans la matinée, comme ceux de Coignières (Yvelines), Vatry (Marne) et Bassens (Gironde).

Urgent

POINT DE SITUATION


L'approvisionnement des stations services "est assuré normalement" et "la quasi-totalité des dépôts de carburants est libre d'accès" à la mi-journée, en dépit de la grève des routiers CGT et FO, a assuré le ministère des Transports contacté par l'AFP.

PÉNURIE


Selon le site Mon Essence, 94 stations sont en rupture partielle et 57 stations sont en rupture totale à 12h.

FIN DE BLOCUS


L'intersyndicale FO-CGT a levée le barrage à l'entrée du dépôt pétrolier de Bassens, près de Bordeaux, selon plusieurs journalistes présents sur place. Selon France 3 Aquitaine, les grévistes, préférant évités des affrontements avec les forces de l'ordre, ont promis de nouvelles actions en Gironde. 

NORD


Après la levée du blocus de la raffinerie de Prouvy (Nord), une quarantaine de routiers s'est lancée sur l'autoroute A2 en direction de la Belgique, selon un journaliste de la Voix du Nord présent sur place. Après trois heures sur l'A2, les routiers ont été invités à quitter l'autoroute par la dernière sortie avant la Belgique.

BLOCUS


Depuis 3h30 ce matin, une soixantaine de routiers FO et CGT sont mobilisés devant la raffinerie de La Mède dans les Bouches-du-Rhône. Le bloquage se terminera autour 15h afin que les syndicalistes sur place puissent faire le point au niveau national.

BARRAGE


À l'entrée de la ville d'Arras dans le Pas-de-Calais, des routiers ont mis en place un barrage filtrant à l'entrée de la ville, selon nos confrères de La Voix du Nord.

PÉNURIE ?


Alors que plusieurs stations-essence sont déjà en rupture totale, consultez la carte en actualisée en temps réel des pompes de sans-plomb ou diesel à sec.

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

Pénurie d'essence : consultez la carte en temps réel des stations-service en rupture de carburant

SOUTIEN


Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien au blocus organisé par les routiers depuis ce matin.

LEVÉE DES BLOCAGES


A Toulouse (Haute-Garonne), le barrage filtrant a pris fin au rond-point de l'Eurocentre, sur l'A62, indique France Bleu Toulouse. A Caen (Calvados), le barrage filtrant sur le périphérique de Caen est terminé, indique France Bleu Normandie.

BLOCAGE


Depuis ce matin, les blocages autour des raffineries de Coignières (Yvelines) et Gennevilliers (Hauts-de-Seine) ont été levés et se sont transformés en simple opération de tractage.

PÉNURIE


Selon le site Mon Essence, 56 stations sont en rupture partielle et 36 stations sont en rupture totale à 10h.

BLOCAGE


Après plus de deux heures d'opération escargot sur l'autoroute A1, le blocage a été stoppé par la police.

PÉNURIE


Selon le site Mon Essence, 45 stations sont en rupture partielle et 32 stations sont en rupture totale à 9h.

BLOCAGES


"La mobilisation se poursuivra tant que nous n'avons pas de rendez-vous avec le gouvernement", a affirmé Patrice Clos, secrétaire général de FO Transports.

BLOCAGE


Selon la CGT Transports, il y a "40 points de blocage" à travers la France.

Le mouvement lancé prendra-t-il autant d'ampleur que celui qui avait partiellement paralysé la France au printemps 2016 ? Si la CGT-Transports prévenaient dimanche soir que le mouvement serait notable, force est de constater qu'il n'a pour l'instant pas créé bien des troubles. Même si, psychose de la pénurie oblige, les queues dans les stations-essence étaient déjà fort nombreuses dans la journée. 


Le mouvement, qui avait prévu le blocage des points de distribution d'essence à travers toute la France, a été rapidement confronté à l'intervention des forces de l'ordre qui ont fait usage de la force, suscitant l'indignation du patron du PCF Pierre Laurent, pour lever une grande majorité des 40 dépôts visés par les grévistes. Pour un résultat finalement limité, même si, comme pour le mouvement initié pendant la contestation de la loi El Khomri, seule la durée permettra d'en déterminer l'ampleur.


Les routiers, qui manifestent pour le retrait des ordonnances modifiant le Code du Travail, craignent que celles-ci offrent à leur direction la possibilité de revenir sur certains de leurs acquis, jusqu'à présent négociés au niveau de la branche des transporteurs, et maintenant, au niveau de l'entreprise : 13e mois, prime d'ancienneté, etc.


Le mouvement sera reconduit ce mardi. LCI vous propose de retrouver en live la liste des secteurs où les blocages seront installés, et la réactualisera à mesure que de nouveaux points seront portés à notre connaissance.

La CGT "incite" les automobilistes à "faire le plein assez rapidement"

Dans le viseur des routiers, les ordonnances signées vendredi par Emmanuel Macron, même si la ministre des Transports, Elisabeth Borne a assuré que la réforme du Code du travail n'avait "pas de raisons" de les inquiéter. Les organisations de chauffeurs, à l'instar des confédérations syndicales, dénoncent la possibilité de "faciliter" les licenciements économiques dans les grands groupes, "l'affaiblissement" des représentants du personnel ou encore le plafonnement des indemnités prud'homales.

Face à une pénurie d'essence annoncée, la CGT "incite" les automobilistes à "faire le plein assez rapidement". Un conseil qui devrait accélérer la ruée vers les pompes... et favoriser d'autant le succès de la mobilisation. Par anticipation, le gouvernement a publié samedi un arrêté autorisant les transporteurs d'hydrocarbures à déroger temporairement aux règles en matière de temps de conduite et de repos, afin de faciliter les approvisionnements en carburant. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet