EN IMAGES - La Martinique sous les eaux

EN IMAGES - La Martinique sous les eaux

DirectLCI
INTEMPÉRIES - Vingt-quatre heures après les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l'île, la Martinique est sonnée. Les dégâts sont considérables. Manuel Valls a annoncé que l'état de catastrophe naturelle sera rapidement décrété.

Le déluge a duré une journée. La Martinique, placée en vigilance orange, a subi, entre vendredi et samedi, un épisode pluvieux exceptionnel. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts matériels sont lourds, déjà chiffrés à près d'1,5 million d'euros pour les seuls dommages causés aux routes de l'île.

Dès le début des intempéries, les Martiniquais ont témoigné sur les réseaux sociaux de la violence des pluies qui ont causé d'impressionnantes inondations, en particulier dans la région de Rivière-Pilote.


L'état de catastrophe naturelle décrété

Rapidement, les secours ont été mobilisés dans toute l'île pour venir en aide aux sinistrés. VIngt-cinq personnes ont été secourues dans la journée de vendredi, et aucune victime n'a été à déplorer. En fin de journée samedi, le Premier ministre Manuel Valls a tenu à apporter son soutien aux Martiniquais via un message posté sur son compte Twitter.


En attendant qu'un bilan définitif soit établi, Serge Letchimy et Alfred Marie-Jeanne ont tous deux écrits à Manuel Valls pour demander à ce l'état de catastrophe naturelle soit décrété. Une demande accueillie favorablement par le Premier ministre qui a déclaré que "le classement des communes concernées en état de catastrophe naturelle interviendra dans les plus brefs délais. Le chef du gouvernement a par ailleurs promis que "le fonds de secours sera mobilisé".

À LIRE AUSSI >> Inondations sur la Côte d'Azur: 20 morts

Plus d'articles