Euro 2016 : faut-il interdire les fan-zones ?

Euro 2016 : faut-il interdire les fan-zones ?

SÉCURITÉ - A l'occasion de l'Euro de football, des "fan-zones" vont être créées pour que ceux qui n'ont pas de places pour aller au stade puissent voir le match sur écran-géant. Mais cela pose de nombreuses questions de sécurité...

Des fan-zones pouvant accueillir plusieurs dizaines de milliers de spectateurs pendant l'Euro 2016 de football, n'est-ce pas prendre un risque trop important face à la menace terroriste ? Depuis les attentats de Bruxelles, et à moins de trois mois de la compétition, le problème se pose avec toujours plus d'acuité.

"Les forces de l'ordre ont autre chose à faire"

Plusieurs personnalités politiques s'y opposent fermement. Comme par exemple le directeur général du parti Les Républicains, Frédéric Péchenard, ancien directeur de la police nationale, qui considérait, vendredi,   sur Public Sénat , que ce serait "offrir aux terroristes une possibilité de faire un attentat-massacre".

C'est exactement ce que dénonce Bernard Loing, président de l'association "Les Amis du Camp de Mars", qui milite pour l'interdiction des fan-zone"Il y a  une urgence sécuritaire. Les enquêtes en cours le montrent bien, le danger terroriste est réel. Les forces de l'ordre ont autre chose à faire que de déployer des centaines de policiers pour ça", considère le responsable associatif, contacté dimanche par metronews.

Ces zones autant "sécurisées" que les stades, promet Valls

Pour l'heure, toutefois, le maintien des fan-zones ne semble pas remis en cause. Patrick Kanner, ministre des Sports, l'a certifié, dimanche matin, lors du Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Monde/i-Télé. "Aucun événement n'aura jamais été aussi sécurisé", a-t-il encore ajouté.

Dans l'émission Stade 2, ce dimanche soir, Manuel Valls a abondé dans ce sens, promettant que les "fan-zones" seraient autant "sécurisées" que les stades eux-mêmes. "Ce sont des zones qui seront sécurisées, fermées, il y aura des palpations, les sacs seront fouillés et, en même temps, la fête pourra avoir lieu", a assuré le Premier ministre. 

A LIRE AUSSI
>> 
Menace terroriste : 8 Français sur 10 sont contre l'annulation de l'Euro 2016 >>  Comment les autorités vont sécuriser l'Euro 2016 >> Pour Patrick Kanner, "une centaine de quartiers" en France sont comparables à Molenbeek

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques