Fusil d’assaut, casque, gilet pare-balles… Voici le nouvel équipement des policiers des BAC

Fusil d’assaut, casque, gilet pare-balles… Voici le nouvel équipement des policiers des BAC

ARMEMENT – Pour permettre aux policiers de rivaliser avec les criminels, un nouvel équipement a été commandé par le ministre de l’Intérieur. Du nouveau HKG36 aux gants de palpation, metronews passe en revue le nouveau matériel des brigades anti-criminalité (BAC).

Armements, équipements de protection, parc automobile modernisé… Après les attentats de janvier 2015 puis de novembre 2015, le gouvernement a promis aux policiers de mieux les équiper. Surtout les brigades anti-criminalité (BAC) de la police nationale et les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG), les premiers à intervenir lors de fusillades. La stratégie du ministère de l’Intérieur est de mieux quadriller le territoire. En moins de 20 minutes, il est prévu que des policiers ou des gendarmes, armés et protégés, puissent se rendre partout sur le territoire pour "geler" une tuerie de masse. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a précisé lundi 29 février, au cours d'un déplacement au commissariat du 20e arrondissement, que ce nouvel armement avait coûté 17 millions d'euros.

A LIRE AUSSI >>  Attentats de Paris : les policiers doivent-ils être armés même hors service ?

Pistolet-mitrailleur HKG36

Les policiers vont être équipés d’un nouveau pistolet-mitrailleur. Il s’agit du HKG36, de calibre 5,56mm. Cette arme, produite par les Allemands, était déjà en dotation dans la gendarmerie. L’arme tirerait de travers lorsqu’elle s’échauffe . Un problème que les soldats allemands déployés en Afghanistan avaient fait remonter à leur hiérarchie. "Il peut y avoir un léger soucis de précision lorsque l'arme est utilisée en rafale dans des conditions extrêmes. Mais l'utilisation que pourront en faire les BAC est bien loin de celles des militaires allemands en Afghanistan. Les gendarmes qui l'utilisent déjà n'ont relevé aucun incident", précise une source policière à metronews. Dans un premier temps, 204 fusils d’assaut vont être déployés dans les BAC parisiennes. Mais en tout, 3000 HKG36 devraient être livrées partout en France dans les unités, selon un document interne au service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (SAELSI), que nous nous sommes procuré.

 Nouveau gilet pare-balles

9700 nouveaux porte-plaques vont être distribués aux policiers et gendarmes. Cet équipement de défense permet de protéger de tirs d’armes de guerre, type kalachnikov. "Celui-ci peut s’enlever très rapidement. C’était une demande spécifique des policiers qui doivent se déplacer rapidement et parfois sauter à l’eau pour sauver des personnes", nous explique-t-on au SAELSI. A noter que les plaques balistiques sont fabriquées en France. L’ensemble de ces gilets pare-balles devraient être livrés pour les policiers parisiens avant la fin juin. Ils ont déjà été testés au sein de la BAC 75N (brigade de nuit à Paris), de Saint-Denis, de Mantes-la-Jolie, de Lyon et de Grenoble.

 Nouveaux lanceurs de balles de défense

Ce moyen de défense intermédiaire permet de tenir à distance des manifestants. Les policiers des BAC parisiennes en ont déjà reçu 134. Les lanceurs de balles de défense (LBD) 40mm doivent à terme remplacer l’ensemble du parc de Flash-ball. Ces derniers, à l’origine d’un certain nombre de blessés graves, sont trop difficilement maniables de l’avis même des policiers. Par ailleurs, 116 pistolets à impulsion électromagnétique (taser) ont déjà été livrés. Ils complètent l’équipement collectif de chaque patrouille.

 Des équipements de protection balistique

Les BAC parisiennes vont recevoir 1474 casques et visières balistiques. Ils permettent de protéger les policiers de tirs ennemis. Cet équipement est accompagné de protège-épaules et de protège-tibias. Chaque policier en poste dans une BAC recevra aussi deux grenades de désencerclement, un bâton télescopique de défense, et une paire de gants de palpation d’ici mi-avril. Les dotations collectives seront aussi accompagnées de 241 boucliers balistiques souples.

 Des nouvelles voitures

Soixante-quatre nouvelles voitures, les derniers modèles de Ford Mondeo, vont être livrées d’ici la fin mai dans les services parisiens. Ce véhicule aura la particularité d’être équipé d’un coffre sécurisé pour y entreposer le pistolet-mitrailleur. De leur côté, les CRS auront 200 nouveaux fourgons en 2017. Quant aux gendarmes, ils devraient recevoir, selon nos informations, 6 nouveaux fourgons "Tango" cette année, dédiés à la surveillance et la protection des sites nucléaires.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques