Gilbert Collard défendra l'homme qui a sorti son fusil de chasse face aux migrants

Gilbert Collard défendra l'homme qui a sorti son fusil de chasse face aux migrants

AUTODÉFENSE - L'avocat et député proche du FN Gilbert Collard veut défendre gratuitement l'homme qui a sorti une arme lors d'une violente altercations avec des manifestants pro-migrants à Calais, le 23 janvier. En début de semaine, il avait déjà pris la défense du jeune homme et de son père, qui n'avaient pas d'autorisation de port d'arme.

Gilbert Collard, député proche du FN du Vaucluse, veut jouer les avocats bénévoles. L'élu du Gard va assurer gratuitement la défense du jeune homme qui avait brandi, samedi dernier, un fusil de chasse lors d'une altercation musclée avec des manifestants pro-migrants à Calais.

Une arme sans munitions mais pour laquelle il ne détenait aucun permis, comme l'a indiqué mercredi à metronews le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer , précisant qu'aucune poursuite n'avait été engagée pour l'heure.

Vague de soutien

La proposition de Gilbert Collard a été annoncée jeudi sur Twitter par Damien Rieu, militant identitaire et ex-porte-parole de la mairie FN de Beaucaire. Si l'avocat, questionné dans la foulée par Le Lab , n'a pas confirmé, il a toutefois retweeté le message publié par Damien Rieu, qui est à l'origine d'une collecte pour soutenir les deux habitants de Calais. 

La séquence, visionnée près d'un million de fois, avait suscité une vague de soutien dans les milieux d'extrême droite. Une page Facebook regroupait près de 65.000 soutiens jeudi, et une cagnotte Leetchi dédiée aux habitants, un père et son fils, totalisait près de 5.000 euros.

Dès mardi, alors que le Front national ne s'exprimait pas sur l'affaire, Gilbert Collard avait apporté un soutien appuyé aux habitants concernés. Il a réédité jeudi. Rappelons au passage qu'en France, les citoyens n'ayant pas les ressources pour s'offrir les services d'un avocat bénéficient, gratuitement, d'un avocat commis d'office.

Selon une information de Buzzfeed , David et Gaël, les deux riverains de Calais apparaissant dans la vidéo sont eux-mêmes des militants proches de l'extrême droite locale.

Gilbert Collard n'est pas le seul homme politique à s'émouvoir du sort des deux riverains-militants. Nicolas Sarkozy, le patron des Républicains, s'est déclaré "bouleversé" , mardi, par cette vidéo où l'on voit, selon lui, "un homme encerclé chez lui, dans son jardin". "Je n'accepterai pas que des personnes en situation irrégulière se permettent de violer l'ordre public", a déclaré l'ancien président. Il ne s'est en revanche pas exprimé sur le port d'arme.

À LIRE AUSSI
>> Il sort son fusil face aux migrants, l'extrême droite vole à son secours

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques