Grâce aux réseaux sociaux, le soliste retrouve son violon oublié dans une Autolib'

Grâce aux réseaux sociaux, le soliste retrouve son violon oublié dans une Autolib'

DirectLCI
HAPPY END - Gilles Henry, soliste à l’Orchestre de Paris, a retrouvé son violon oublié dans une Autolib’, grâce à une belle mobilisation sur les réseaux sociaux.

L’histoire est belle, parce qu’elle finit bien. N’empêche, il a eu peur, Gilles Henry. Il a failli perdre son compagnon de 30 ans : son violon. Jeudi dernier, ce violoniste de l’Orchestre de Paris, âgé d’une soixantaine d’années, sort d’une répétition, à la Philharmonie de Paris, porte de la Villette. 

Il pose sa voiture à la station Courbevoie/Arche. Il est environ midi, il vaque à ses occupations. Ce n’est qu’en fin de journée qu’il s'en rend compte : il a oublié son instrument, son "Lorenzo Storioni", un violon rare réalisé en 1785 par un élève de Stradivarius… sur la banquette arrière de l’Autolib’. Un véritable drame pour l’artiste, qui a perdu là son précieux compagnon : il joue avec depuis 30 ans.

"Aidez-nous"

"Quand je m’en suis aperçu, juste avant le concert, mon sang n’a fait qu’un tour. J’ai cru que j’allais m’effondrer", raconte Gilles Henry au Parisien . Le soir, il doit assurer son concert. Il le fait, la mort dans l’âme, avec un remplaçant. Et pendant cinq jours, le musicien harcèle littéralement le service d’objets trouvés d’Autolib’, espérant, à chaque fois, que quelqu'un ait mis la main dessus. Au fur et à mesure que les jours passent, l’espoir s’amenuise.

Mardi, il va voir le webmaster de l’Orchestre national de Paris. Gilles Henry veut essayer une dernière piste : les réseaux sociaux. Le mot d’ordre est lancé sur les pages Facebook , et Twitter de l'Orchestre de Paris : "Aidez-vous à retrouver le violon de Gilles Henry" , et promet "une forte récompense pour qui saura" à nouveau réunir Gilles et son précieux compagnon".

AIDEZ-NOUS À RETROUVER LE VIOLON DE GILLES HENRY !Notre violoniste a oublié son violon "Lorenzo Storioni" dans une...

Posté par Orchestre de Paris sur  mardi 3 novembre 2015


Aussitôt, les réseaux s’embrasent, les internautes se passent le mot. Des centaines de partages et de messages de soutiens affluent. Sur la page Facebook, certains demandent des détails (taille de la boîte, couleur du violon, signes distinctifs…), donnent des conseils : aller au commissariat, demander à Autolib’ de retrouver les noms des personnes ayant utilisé la voiture par la suite, ou encore… aller dans le Cash express le plus proche.

Soutiens et prédictions

Des collègues disent leur soutien. Comme Méline, violoniste : "Je comprends votre angoisse et peine, je vous souhaite de retrouver votre compagnon de vie très vite". L’occasion d’hommages, aussi : "De tout mon cœur je souhaite á Gilles Henry de retrouver son violon", écrit ainsi Hervé. "Il est un violoniste de grand talent tout comme son frère est pianiste. Sa mère donnait des cours de piano à ma fille et dans mon grand village."

D’autres au passage, en profitent pour faire de l’humour - à moins que ce ne soit réellement du premier degré : "Moi j'ai perdu mes chaussures et une cravate dans un Vélib' il y a 3 mois si jamais ça dit quelque chose a quelqu'un", écrit ainsi Théo. La quête dépasse même les frontières du réel : ainsi Joséphine, une "énergéticienne", qui ressent via Facebook "beaucoup de bienveillance à l'égard de ce violon ! Le violon de Gilles Henri devrait lui être restitué aujourd'hui ou dans un délai très proche !" Le commentaire devrait d'ailleurs convertir au bien-fondé des énergies : deux heures après cette prédiction, Autolib’ annonce sur les réseaux que le violon de Gilles henry vient d’être retrouvé.

Nous avons retrouvé le violon "Lorenzo Storioni" fabriqué en 1785 de Gilles Henry, violoniste de l'Orchestre de Paris,...

Posté par Autolib' sur  mercredi 4 novembre 2015


Le précieux instrument a été retrouvé mercredi dans un garage, par un agent qui passait l’aspirateur. Le violon sera remis en main propre quelques heures plus tard, par le directeur marketing d’Autolib’, venu à la rencontre du violoniste la boite sous le bras.  "J’ai eu un moment atroce", raconte Gilles Henry au Parisien. "Pourvu que ce soit le bon. Et puis je l’ai ouvert. Et là, ça a été une émotion absolument incroyable." De belles retrouvailles.

Pour la petite histoire, même le Premier ministre, mariée à la violoniste Anne Gravoin proche de Gilles Henry, aurait participé à la recherche du violon. En tout cas, Manuel Valls a envoyé un texto au journaliste Jean-Michel Aphatie, lu en direct sur Europe 1 , assurant : "On met le paquet pour retrouver son violon." Comme quoi, il n’y a pas de petites priorités.

A LIRE AUSSI
>> Objets perdus : nous gaspillons deux mois de notre vie à les chercher >> La belle histoire du nounours perdu à Londres qui a ému Twitter

Plus d'articles

Sur le même sujet