Guyane : le lancement de la fusée Ariane reporté en raison d'un mouvement social

Guyane : le lancement de la fusée Ariane reporté en raison d'un mouvement social

GREVE - Des manifestants ont empêché lundi le transfert de la fusée Ariane 5 sur son pas de tir. Résultat, elle décollera avec 24h de retard.

La fusée Ariane 5 aurait dû décoller ce mardi de Kourou en Guyane. Mais lundi, à la veille de ce lancement officiel, des grévistes d'EDF Guyane, des personnels de l'hôpital de Kourou et des salariés de la société Endel ont bloqué le site à l'aide de pneus et et de palettes, comme l'a indiqué à l'AFP le syndicat UTG (Union des travailleurs guyanais)-CGT, à l'origine du mouvement. Ce qui a empêché le transfert de la fusée vers son pas de tir.


Dans un communiqué, Arianespace a donc annoncé que la fusée quitterait le sol français 24h plus tard, soit mercredi entre 17h30 et 20h20 heure locale. Elle devrait alors mettre en orbite deux satellites, le premier (SGDC de la société VISIONA Technologia Espatial S.A)  pour l'opérateur brésilien Telebras S.A. et le second (KOREASAT-7)  pour le sud-coréen ktsat.

C'est hautement symbolique car on n'a d'yeux que pour le centre spatial en GuyaneDavy Rimane, secrétaire général de l'UTG-CGT Eclairage

Pour les salariés d'Endel, ce mouvement de protestation vise à rouvrir des "négociations nationales", a expliqué à l'AFP le délégué syndical UTG-CGT de la société, présent sur le barrage avec les grévistes d'EDF et ceux du Centre médico-chirurgical de Kourou (CMCK), inquiets pour leur part concernant l'avenir de l'hôpital.


"C'est hautement symbolique car on n'a d'yeux que pour le centre spatial en Guyane", a pour sa part indiqué à l'AFP Davy Rimane, secrétaire général de l'UTG-CGT Eclairage, qui souhaite  "une meilleure reconnaissance des salariés guyanais au sein d'EDF notamment en terme d'évolution de carrière (...) une adaptation des moyens humains à l'extension du réseau électrique en Guyane".

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques