Inégalités des salaires : les femmes célibataires gagnent plus

Inégalités des salaires : les femmes célibataires gagnent plus

ÉTUDE - Les inégalités de salaires entre hommes et femmes demeurent une réalité impossible à nier. Deux jours avant la journée mondiale des droits des femmes, l'Insee publie une étude rappelant que trois femmes sur quatre gagnent moins que leur conjoint. Leur contribution aux revenus du couple s'élève en moyenne à 36%. Metronews fait le point sur les enseignements de cette étude.

Les femmes gagnent 42% de moins que les hommes
Dans les trois quarts des 10 millions de couples que comptait la France en 2011, les hommes ont gagné plus que les femmes. Ces dernières ont en moyenne perçu un revenu annuel de 16.700 euros nets, travaillant plus souvent à temps partiel, contre 29.000 pour leur conjoint, soit 42% de moins. A titre de comparaison, précise l'Insee , cet écart n'est que de 9% entre les femmes et les hommes sans conjoint. Au total, cet écart de revenu est ramené à 35% sur l'ensemble de la population non étudiante âgée de 20 à 59 ans.

Des revenus égaux dans seulement 1 couple sur 4
Ce chiffre varie selon les situations des couples, que l'Insee divise en quatre catégories. Pour 24% d'entre eux, la contribution des femmes aux revenus du ménage est inférieur à 20%. Dans 28% des couples, cette contribution varie entre 20% et 40% des revenus du ménage, avec, dans huit cas sur dix, la femme qui occupe un emploi (dans 44% à temps partiel). Dans 23% des couples, la contribution des femmes varie entre 40% et 50%. Au sein de ce troisième groupe, dans la plupart des cas, les deux conjoints travaillent.
Enfin, dans 25% des couples, la contribution des femmes est supérieure (ou égale) à 50%. "Les femmes percevant un revenu supérieur à celui de leur conjoint sont souvent diplômées du supérieur, explique l'étude, et occupent davantage d'emplois de cadres ou de professions intermédiaires que la moyenne des femmes en couple".

Un écart réduit par la progression de la part de femmes actives
L'écart de revenu annuel au sein des couples s'est réduit entre 2002 et 2011, passant de 13.600 euros à 12.300 euros et ce, grâce à la montée de l'activité des femmes. Sur cette période, décrit l'institut de la statistique, le revenu moyen des femmes en couple s'est en effet accru de 14.300 à 16.700 euros. Celui des hommes a dans le même temps progressé un peu plus faiblement, passant de 27.900 à 29.000 euros. Ainsi, au sein des couples, la proportion de femmes occupant un emploi est passée de 70% à 75%, tandis que celle des hommes est restée stable, autour de 87%.

Des écarts de revenus moins importants chez les couples plus aisés
Les écarts de revenus entre hommes et femmes sont "moins importants au sein des couples dont le niveau de revenu est intermédiaire ou relativement élevé". La contribution moyenne des femmes s'avère être la plus élevée dans les couples percevant au total entre 35.000 et 59.000 euros par an, soit 40% des couples. L'étude souligne qu'en moyenne, les hommes et les femmes sont plus souvent en couple avec des personnes qui perçoivent un revenu proche du leur.

Plus d'inégalités dans les couples mariés ou avec enfants
L'Insee précise que la contribution des femmes aux revenus du couple est plus faible quand elles sont mariées : 34% contre 41% dans les couples en concubinage ou pacsés. "Il est possible que le statut du mariage renforce aux yeux des conjoints la stabilité de leur couple, rendant moins problématiques ces inégalités de revenus, quand il y a partage des ressources", avance l'Insee.
 

Plus d'articles

Les tags

    En ce moment

    Rubriques