La loi Famille une nouvelle fois reportée après l'offensive UMP

La loi Famille une nouvelle fois reportée après l'offensive UMP

ASSEMBLEE – Le débat sur la loi Famille à peine commencé lundi après-midi dans l'hémicycle a dû s'achever ce mardi dans la nuit. En cause : les centaines d'amendements UMP qui ont empêché les députés de gauche de voter ce texte à temps.

Un débat houleux laisse donc sa place à un autre tout aussi compliqué. La longue bataille de l’UMP à l’Assemblée nationale a contraint dans la nuit de lundi à mardi le gouvernement et la majorité à un nouveau report de la fin des débats sur la proposition de loi sur l’autorité parentale . L'ordre du jour de mardi sera en effet consacré à la réforme du système ferroviaire alors que les cheminots de la SNCF font grève depuis sept jours.

Après avoir été déjà reportée le 22 mai dernier, la loi Famille était de nouveau discutée dans l'hémicycle depuis lundi à 16h. Mais le débat a été interrompu vers 1h du matin après le vote de l’article 12, faute de temps pour examiner les 207 amendements restants. Et les députés ne peuvent continuer ni mardi ni mercredi ni jeudi l’examen de la proposition de loi socialiste et écologiste centrée sur les conséquences de séparations de couples pour les enfants, car la réforme ferroviaire est au programme.

Une "obstruction caractérisée de l'UMP

Mais s' il n’est pas prévu que l’Assemblée siège vendredi, il reste toutefois un espoir pour la majorité. L’ordre du jour pourrait en effet sortir modifié de la conférence des présidents mardi, ont envisagé des sources parlementaires.

Les élus de gauche ont, eux, déploré "l' obstruction caractérisée de l’UMP", à l’instar du coprésident des députés écologistes François de Rugy sur Twitter.

Si quelque 600 amendements avaient ainsi déjà été déposés par l'UMP sur ce texte, les députés de droite jurent que ce n'est pourtant pas de l'obstruction. "Non, c'est juste que cette loi s'inscrit dans une logique individualiste et qu'elle fragilise l'autorité parentale", arguait le député Hervé Mariton pour metronews . D'autres se sont réjouis de ce nouveau report, y voyant comme Xavier Breton la preuve que "décidément les socialistes ont du mal avec les familles".

 A LIRE AUSSI >>  Loi Famille à l'Assemblée : les anti-mariage gay ne désarment pas

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques