Le trafic aérien perturbé à Orly à cause d'une panne informatique

Le trafic aérien perturbé à Orly à cause d'une panne informatique

DirectLCI
VOLS – Samedi matin, le trafic aérien a été interrompu à l'aéroport de Paris Orly. En cause, une panne informatique affectant les outils météo. De nombreux vols ont été annulés, dont ceux des ténors des Républicains qui devaient se rendre au Conseil national du parti à Paris.

Le trafic aérien a été brièvement perturbé samedi matin à l'aéroport international de Paris Orly. Un problème informatique, pour l'heure encore inexpliqué, a affecté le système d'information météo de la tour de contrôle, générant une interruption générale du trafic aérien. De 9h30 à 10h, les vols au départ et à destination d'Orly n'ont pas pu décoller.

"Le trafic aérien a repris de façon totale" à 10h30, après une "reprise progressive" observée depuis 10h, a précisé une source aéroportuaire. La forte perturbation du trafic est "la conjonction d'un brouillard très dense ce matin", qui a commencé à se lever depuis, et de la perturbation informatique. "Ces systèmes informatiques météo permettent aux contrôleurs aériens d'avoir des informations très précises, indispensables aux pilotes, sur la densité du brouillard", a-t-on indiqué de même source.

Juppé et Ciotti bloqués à Bordeaux et Nice

Au total, dix vols à l'arrivée d'Orly ont été déroutés vers l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, et les vols au départ d'Orly avaient une vingtaine de minutes de retard au décollage. De nombreux passagers n'ont pas pu embarquer, y compris des membres du parti Les Républicains qui devaient se réunir à Paris pour le Conseil national du parti, qui se tenait à La Mutualité.

Alain Juppé a indiqué sur son compte Twitter avoir été empêché de décoller de Bordeaux. "Au moment de décoller de Bordeaux, Orly est fermé. Impossible de rejoindre le Conseil national LR à temps. Dommage! J'avais préparé un bon discours", a tweeté le maire de Bordeaux, annulant de fait sa venue. Le président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, est lui aussi resté bloqué à l'aéroport de Nice, avant de pouvoir finalement rejoindre le Conseil dans la journée. 

À LIRE AUSSI
>>
Nicolas Sarkozy battrait Alain Juppé à la primaire de la droite : une surprise ?  >> PACA : un candidat lâche Les Républicains pour rejoindre le FN 

Plus d'articles

Sur le même sujet