Les parents de Vincent Lambert portent plainte contre le CHU de Reims pour "tentative d'assassinat"

Les parents de Vincent Lambert portent plainte contre le CHU de Reims pour "tentative d'assassinat"

JUSTICE - Les parents de Vincent Lambert annoncent leur volonté de porter plainte contre le CHU de Reims, où leur fils est hospitalisé, et contre leur belle-fille Rachel Lambert. L'avocat Jérôme Triomphe confirme auprès de LCI que l'hôpital est attaqué, notamment pour "tentative d'assassinat".

Après plusieurs recours au tribunal administratif et une procédure civile, le marathon judiciaire se poursuit cette fois au pénal. Les parents de Vincent Lambert ont en effet décidé de porter plainte à l'encontre du CHU de Reims et de leur belle-fille Rachel. Un épisode de plus dans cette guerre familiale aux allures de débat sur la fin de vie, qui oppose les proches de ce patient en état végétatif depuis un accident de moto en 2008.  Alors que ses parents souhaitent le maintenir en vie, son épouse, devenue tutrice, préférerait, elle, le "laisser partir".  


Contacté par LCI, l'avocat de Viviane et Pierre Lambert, Jérôme Triomphe, détaille les contours de cette nouvelle procédure : "Nous portons plainte contre le CHU de Reims pour 'délaissement de personne hors d'état de se protéger', 'maltraitance', 'non-assistance à personne en péril' et 'tentative d'assassinat'". Cette dernière qualification concerne, précise l'avocat, l'arrêt de l'alimentation de Vincent Lambert en avril et mai 2013, dans le cadre d'une première procédure d'arrêts de soins.  Par ailleurs, nous confirme-t-il, une plainte a également été déposée à l'encontre de Rachel Lambert pour "fausse attestation", "faux témoignage", et "tentative d'escroquerie au jugement". Selon les informations de l'AFP, les parents de Vincent Lambert seront reçus par un juge d'instruction le 8 février prochain. 

"Des mesures de bon sens"

Pourquoi une énième procédure judiciaire ? Jérôme Triomphe explique : "Nous avons différé la procédure pénale le plus longtemps possible. Mais aujourd'hui, Rachel Lambert est la tutrice de Vincent et elle s'oppose à tout transfert. Nous avons l'impression que tout le monde se moque du fait que Vincent ne reçoive plus de soins de kinésithérapie, par exemple." Et l'avocat de réclamer ce qu'il appelle "des mesures de bon sens", c'est-à-dire, selon lui, "une remise au fauteuil, une rééducation à la déglutition, ainsi que la constitution d'une nouvelle équipe pour l'examiner". 


Une première plainte pour "tentative d'assassinat" avait déjà été déposée courant 2015 auprès du procureur du tribunal par les parents de Vincent Lambert à l'encontre de l'hôpital. Celle-ci n'avait pas abouti. Contactés ce mercredi, ni l'avocat du CHU de Reims, ni la défense de Rachel Lambert n'ont pour le moment répondu à nos sollicitations. 

En vidéo

Vincent Lambert : le tribunal administratif rejette la demande d'arrêt des traitements

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques