Lille : la manifestation contre le bar d'extrême droite interdite

Lille : la manifestation contre le bar d'extrême droite interdite

IDENTITAIRES - Contre l'ouverture du bar "La Citadelle", géré par un groupuscule d'extrême droite, un rassemblement "anti-fasciste" a été interdit par la préfecture pour éviter des "troubles à l'ordre public".

Le rassemblement d'"anti-fascistes" prévu samedi après-midi, jour officiel de l'inauguration à Lille du bar privé "La Citadelle", du groupuscule d'extrême droite "Génération identitaire", sera interdit pour éviter tout "trouble à l’ordre public", a annoncé jeudi soir la préfecture du Nord.


"Le préfet du Nord a pris un arrêté interdisant toutes les manifestations et rassemblements sur la voie publique, dans certaines rues de la commune, afin de prévenir les troubles à l’ordre public susceptibles d’intervenir", a indiqué la préfecture dans un communiqué, précisant que le rassemblement n'avait pas encore été "déclaré" jeudi. Cette mesure s’appliquera du samedi 24 septembre à 12h au dimanche 25 septembre à 8h.

"La Citadelle", bar du "racisme décomplexé"

Un appel à manifester, signé par le groupe "Action Antifasciste NP2C", les "syndicats étudiants et lycéens de la CGT", la CNT, ou encore Alternative Libertaire, avait été lancé pour se rendre à 17h place de la République "afin de manifester contre l’ouverture du local fasciste 'La Citadelle'".

"En 1888, c’est dans l’estaminet lillois 'A la liberté' que fut entonnée pour la première fois l’Internationale (...) 128 ans plus tard, le peuple de Lille va lui rendre le plus beau des hommages en empêchant l’ouverture d’un autre estaminet, qui lui prône un racisme totalement décomplexé, la haine entre les peuples et la défense des intérêts de la bourgeoisie : 'La Citadelle'", expliquent les signataires.

Manifester malgré l'interdiction

Malgré l'interdiction prononcée par les autorités, les organisateurs du rassemblement ont cependant appelé sur les réseaux sociaux au maintien de la manifestation. "La préfecture veut interdire les rassemblements aux abords du local fasciste, mais évidemment la manifestation est maintenue, le reste de la ville est à nous et le soleil sera au rendez-vous", peut-on lire sur la page Facebook du groupe Action Antifasciste NP2C.


D'une trentaine de m2, "La Citadelle", qui se définit comme une "maison de l'identité", ouverte uniquement aux adhérents, se veut également permanence juridique, salle de boxe ou encore ciné-club. Une pétition sur les réseaux sociaux demandant son interdiction avait recueilli jeudi près de 59.000 signatures.

VIDEO - Un bar identitaire de Lille attendu au tournant

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques