Manifestation pro-palestinienne : au moins six interpellations à Paris après des heurts

Manifestation pro-palestinienne : au moins six interpellations à Paris après des heurts

PROTESTATION - Des manifestations en faveur de la population de Gaza et contre Israël ont eu lieu dans plusieurs villes de France ce week-end, rassemblant des milliers de personnes, avec quelques heurts à l'issue de celle qui s'est déroulée à Paris.

Des milliers de manifestants se sont réunis à Paris dimanche, pour afficher leur soutien aux Palestiniens de la bande de Gaza. Ils étaient 30.000 selon les organisateurs et 7.000 selon la police à s'être donné rendez-vous au métro Barbès-Rochechouart, dans le XVIIIe arrondissement. Derrière une banderole qui affichait "Soutien total à la lutte du peuple palestinien", les manifestants se sont mise en marche dans le calme en direction de la place de la Bastille.

La foule, très jeune et féminine, scandait des slogans comme : "Nous sommes tous des Palestiniens!", "Israël assassin!" ou "Une seule solution, fin de l'occupation!". De nombreux manifestants portaient à bout de bras des pancartes sur lesquelles ils avaient collé des photos, tirées de sites web, représentant des enfants palestiniens tués ou blessés, des maisons rasées ou des champignons de fumée montant de quartiers de Gaza bombardés.

Entre 2.300 et 6.000 manifestants à Lille

Quand la tête de la manifestation est arrivée place de la Bastille (XIe arrondissement), des heurts limités avec les forces de l'ordre ont éclaté dans certaines rues. Des projectiles ont commencé à voler en direction des policiers et gendarmes, qui ont répliqué à coups de grenades lacrymogènes, mais les échauffourées n'ont pas duré très longtemps. Il n'y a pas eu de blessés et l'on compte six interpellations. Les tensions étaient encore palpables dans la soirée dans le quartier de la rue de la Roquette, où des individus auraient lancé des projectiles à proximité de la synagogue Don Isaac Abravanel .

Selon un témoin joint par metronews, plus d'une centaine de jeunes sont arrivés en courant depuis le boulevard Richard Lenoir. "Ils portaient des battes de baseball, ça ressemblait à une émeute et cela faisait assez peur", a confié cette riveraine. "Selon un CRS auquel j'ai parlé en bas de chez moi, un homme aurait été lynché par ces hommes, qui sont ensuite allée rue de la Roquette où la synagogue est encerclée". Mêmes incidents rue des Tournelles, dans le 4ème arrondissement de Paris, où se situe un lieu de culte.

"Inadmissibles" pour Manuel Valls

Des violences dans deux synagogues condamnées "avec la plus grande fermeté" dans la soirée par Manuel Valls. "De tels actes qui visent des lieux de culte sont inadmissibles. Ils sont d’une extrême gravité et trouveront toujours face à eux une réponse déterminée de la part des pouvoirs publics", a réagi le Premier ministre par communiqué.

Le même jour à Lille, entre 6.000 personnes (selon les organisateurs) et 2.300 (selon la police) se sont rassemblés en fin de matinée dans le quartier populaire de Wazemmes, scandant des slogans hostiles à Israël, qualifié d'Etat "assassin" et "criminel". L'armée israélienne a déclenché mardi une opération dans la bande de Gaza pour frapper le Hamas et détruire ses capacités de tir, avec une première incursion terrestre dimanche.

>> A lire également sur metronews, le combat d'un ancien extrémiste palestinien et d'un colon juif israélien pour la paix

Ci-dessous : une vidéo tournée par un riverain, rue de la Roquette (XIe arrondissement)

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques