Marche blanche contre les pesticides à Bordeaux : les chiffres qui font peur

Marche blanche contre les pesticides à Bordeaux : les chiffres qui font peur

TOUS POLLUÉS ? - A l’appel de plusieurs ONG, une marche blanche est organisée ce dimanche à Bordeaux contre l’utilisation de pesticides, notamment dans le vignoble. Le département de la Gironde est en effet l’un des plus exposés de France. La preuve en chiffres.

Le fait est régulièrement dénoncé, mais l’émission de Cash investigation, diffusée il y a une dizaine de jours sur France 2, a (re)mis le feu aux poudres : une marche blanche est organisée ce dimanche à Bordeaux, pour dénoncer l’utilisation de pesticides, notamment dans le milieu viticole.

Plusieurs associations, dont les Amis de la Terre, la Confédération paysanne, ou encore Générations futures, appellent ainsi à cette mobilisation, pour dénoncer la dangerosité de nombreux produits phyto sanitaires. Des salariés agricoles victimes des pesticides, mais aussi des riverains ou des parents d'enfants inquiets des épandages à proximité des écoles sont aussi attendus. Quelques chiffres font en effet réfléchir, pointés par l’ enquête de Cash Investigation, intitulée "Produits chimiques, nos enfants en danger" , dévoilait en effet les chiffres confidentiels des pesticides en France, démontrant les graves conséquences pour la santé de leur usage immodéré.

► 97% des aliments consommés contiennent des résidus de pesticides.... Ce pourcentage, plutôt effrayant et mis en lumière par l'équipe de Cash Investigation, a par la suite fait l'objet de débats dans les médias. Le chiffre est fiable, car issu du site internet de l'EFSA, organisme reconnu en Europe en ce qui concerne la sécurité des aliments. Mais attention à la psychose cependant : il n'implique pas le fait que seuls 3% des aliments seraient réellement bons pour la santé. Comme l'explique bien le document de l'EFSA , les 97% en question contiennent des résidus de pesticides qui restent "dans les limites légales", et ne sont donc à ce titre pas considérés comme dangereux pour la santé. Le même document montre d'ailleurs que 54,6% des 80.967 échantillons analysés ne contenaient aucun résidu détectable. Soit plus de 50% de produits qui seraient sans pesticide.

Avec 65.000 tonnes de pesticides purs répandues en moyenne chaque année dans l'Hexagone, la France reste le premier utilisateur de pesticides en Europe. Sur ce total, 3.320 tonnes le sont en Gironde. Ce qui fait que ce département, le premier département viticole de France pour les AOC (appellations d'origine contrôlée), est l’un des plus touché par le problème.

45% des molécules classées cancérigènes. En 2013, l'association Générations futures avait rendu publique l’Enquête Apache (Analyse de pesticides agricoles dans les cheveux) sur "l'exposition aux pesticides chez les salariés viticoles et les riverains vivant au cœur des vignes du Bordelais" à Listrac-Médoc. Elle montrait notamment que les cheveux des salariés viticoles contenaient 11 fois plus de résidus de pesticides que chez les non-professionnels habitant loin des vignes. 4 des 15 salariés viticoles présentaient 10 pesticides différents. Et plus de 45% des molécules retrouvées étaient classées cancérigènes possibles en Europe ou aux Etats-Unis.

► Jusqu’à 44 pesticides dans les cheveux des enfants girondins. L’équipe de Cash Investigation a mené une enquête sur les cheveux d’enfants d’écoles primaires et secondaires situées à proximité d’épandage de pesticides, où sur certaines parcelles, les pulvérisateurs passent jusqu’à 18 fois par saison. Des mèches de cheveux ont été prélevées à 20 enfants provenant de 4 écoles classées en zone ZEP (Zone d’épandage pesticide), et envoyées à un laboratoire luxembourgeois. Le laboratoire a comptabilisé jusqu'à 44 pesticides, autorisés ou non.

 2.500 cas supplémentaires de cancer infantile chaque année. Les cancers infantiles, deuxième cause de mortalité chez l’enfant, augmentent de 1% par an depuis 1980, soit 2.500 cas supplémentaires chaque année, rappelle Cash Investigation. Les anomalies de naissance, les troubles hormonaux ou encore l'autisme se multiplient. Pour les scientifiques du monde entier, il existe un lien entre ces maladies très différentes et l'exposition aux produits chimiques, et notamment aux pesticides. Certains sont cancérigènes, d'autres mutagènes, reprotoxiques (entraînant la stérilité) ou neurotoxiques. En juin 2013, une étude réalisée par l'Institut national de veille sanitaire examinait le lien potentiel entre des cas de cancers pédiatriques dans la commune viticole de Preignac, en Sud-Gironde, et l'usage des pesticides.

► Six multinationales contrôlent ce secteur. Les ONG dénoncent "l'emprise croissante des multinationales sur nos sociétés", et notamment six d’entre elles, qui règnent sans partage sur un marché colossal qui pèse 50 milliards de dollars : Syngenta, Bayer, Monsanto, Dow, Basf et Dupont.

A LIRE AUSSI
>>  Cash investigation sur les pesticides : c'est quoi le chlorpyriphos-éthyl, cette molécule décriée ?
>> Vu de Twitter : Cash Investigation sur les pesticides choque les Twittos

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques