L'alerte canicule a été déclenchée dans 51 départements : comment ça fonctionne ?

MÉTÉO - Depuis ce lundi après-midi, 51 départements sont placés en vigilance orange canicule, ce qui correspond au niveau 3 du plan canicule. Un plan mis en place après la vague de chaleur meurtrière de 2003, et qui comporte quatre paliers, correspondant au niveaux de vigilance de Météo France.

Entre 33°C et 38°C attendus en région parisienne et dans le Sud-Ouest, et plus de 20°C pendant la nuit : la canicule s'installe et le ministère de la Santé appelle à la vigilance, notamment pour les personnes les plus fragiles. La vigilance orange canicule, décrétée dimanche pour 16 départements, est étendue depuis lundi après-midi à 51 départements par Météo-France.


Après 2003 et la vague de chaleur meurtrière du mois d'août, les autorités sanitaires ont mis en place un plan canicule composé de quatre niveaux d'alerte. À partir du niveau 3, qui correspond à la vigilance orange, l'alerte canicule est enclenchée, ce qui permet aux préfets de mettre en place des actions de prévention. 


Voici les différents niveaux d'alerte de ce plan : 

Niveau 1 (vigilance météorologique verte)

Dit de "veille saisonnière", ce niveau est activé automatiquement du 1er juin au 31 août de chaque année. En cas de chaleur précoce ou tardive, cette veille saisonnière peut cependant être activée avant le 1er juin ou prolongée après le 31 août. Durant cette période, la surveillance météorologique et saisonnière est renforcée. Une plateforme téléphonique nationale est également mise en place : le 0 800 06 66 66

Niveau 2 (vigilance météorologique jaune)

Ce niveau - "avertissement chaleur" - est une phase transitoire permettant aux différents services de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau supérieur. Il permet de renforcer des actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).

Niveau 3 (vigilance météorologique orange)

Il s'agit de "l'alerte canicule", lancée sur la base la carte de vigilance de Météo France . Ce sont, au niveau local, les préfets qui peuvent la déclencher et prendre toutes les mesures adaptées dans le cadre du Plan de Gestion d’une Canicule Départemental (PGCD). En pratique, l'alerte canicule est déclenchée quand la température moyenne en journée atteint les 34 degrés et qu'elle ne passe pas sous la barre des 20 degrés la nuit, le tout trois jours durant au moins. Ces seuils varient selon les régions, comme le montrent nos cartes ci-dessous.

LE JOUR

LA NUIT

À ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en place : communications visant à rappeler les actions préventives individuelles à mettre en oeuvre (hydratation, mise à l’abri de la chaleur, …), déclenchement des "plans bleus" dans les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, mobilisation de la permanence des soins ambulatoires, des Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), et des Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), activation par les mairies des registres communaux avec aide aux personnes âgées et handicapées isolées inscrites sur les registres, mesures pour les personnes sans abri, etc.

Niveau 4 (vigilance météorologique rouge)

Il s'agit d'une "mobilisation maximale" correspondant à une vigilance météorologique rouge. On parle ici de canicule "exceptionnelle, très intense et durable" qui, outre les effets de la chaleur sur les personnes, menace de perturber certains secteurs d'activité (approvisionnement en eau potable, saturation des hôpitaux ou des pompes funèbres, panne d’électricité, nécessité d’aménagement du temps de travail ou d’arrêt de certaines activités, etc.) 

En vidéo

La météo du 19 juin 2017



La crise devenant généralisée, elle nécessite alors une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l’Etat avec l’activation de la Cellule interministérielle de crise (CIC) qui regroupe l’ensemble des ministères concernés. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques