La vague de chaleur s'intensifie, 16 départements toujours en vigilance orange canicule

CHALEUR - La France va connaître cette semaine un pic de chaleur qui va durer au moins jusqu'à jeudi. L'Ouest du pays, mais aussi Paris et sa petite couronne, sont placés en vigilance orange en raison de ces températures élevées pour la période.

Une partie de la France va suffoquer en ce début de semaine.  Il fera en moyenne 31-32° au nord, 34° dans le sud-ouest lundi. Si Météo France a placé 14 départements de l'Ouest en vigilance jaune pour fortes chaleurs, dimanche après-midi, la situation a été réévaluée pour lundi et concernera aussi Paris et sa petite couronne. 


"Lundi 19 juin, après des températures minimales déjà comprises entre 17 et 21, localement 22°C, les températures de l'après-midi culminent entre 34 et 37 sur les départements en vigilance orange, localement 38/39°C des Landes aux Charentes. Sur Paris et Petite Couronne, les températures minimales seront voisines de 20/21 degrés et les maximales de 33 à 35 degrés.

Sur les départements en vigilance jaune canicule, la chaleur va également s'intensifier par rapport à dimanche", explique Météo France. 


Et de poursuivre : "Mardi 20 juin et mercredi 21 juin, l'épisode caniculaire va se propager vers l'est et le nord du pays avec un temps lourd et parfois orageux. La canicule devrait persister jusqu'à jeudi 22 juin avant un possible rafraîchissement par l'ouest du pays entre vendredi et samedi." 

Les épisodes de fortes chaleurs pendant plusieurs jours sont plutôt rares en juin.  Comme l'indique cette infographie de la Chaine Météo, le plus long épisode qui a concerné toute la France remonte à 1976. En 2003, un épisode particulièrement long avait concerné le Sud de la France. 

Dimanche, le ministère de l'Intérieur a pour sa part indiqué que la plateforme téléphonique  d'information canicule était activée. Accessible au 0800 06 66 66, elle permet d'obtenir des conseils pour aider à supporter les fortes chaleurs. L'appel est gratuit depuis un poste fixe en France, de 9 heures à 19 heures.

Risque d'incendies

Ces températures élevées rendent le risque d'incendie de forêt particulièrement fort (voir la vidéo ci dessous).

En vidéo

Dans le sud-est, les pompiers sur le qui-vive face au risque d’incendie

Depuis le début du mois, il a fait particulièrement chaud sur la France. Dans la nuit de jeudi à vendredi, des records nocturnes ont d'ailleurs été battus dans le Sud. Au final juin 2017 sera probablement dans le top 5, voire le top 3, des mois
de juin les plus chauds depuis le début des relevés. 

Vers un été chaud

Qu'en sera-t-il des mois des juillet et d'août ? Impossible de connaître, évidemment, les prévisions détaillées.  Cependant, selon les "prévisions saisonnières" d'un groupe d'experts de Météo France, et de Mercator Ocean (le centre français d'analyses et de prévisions océaniques) , les prochains mois s'annoncent "probablement plus chaud que la normale".  

Ces prévisions saisonnières "permettent, au mieux, de dégager une tendance générale à l'échelle de l'Europe de l'Ouest sur le trimestre qui suit (plus ou moins chaud, ou plus ou moins humide que la normale)", prévient Météo France.  "Pour l'été météorologique à venir (juin-juillet-août), la probabilité d'observer des températures plus élevées que la normale (par rapport à la moyenne des 30 dernières années) concerne pratiquement tout le continent. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques