"Parce que mon handicap ne me définit pas" : #disabledandcute, le hashtag positif qui met en valeur le handicap débarque en France

"Parce que mon handicap ne me définit pas" : #disabledandcute, le hashtag positif qui met en valeur le handicap débarque en France

FIERE - Une jeune Américaine, atteinte de paralysie cérébrale, a lancé sur twitter le hashtag #disabledandcute, pour parler de son handicap de manière positive. Ultra-relayé, le mouvement débarque en France.

Être fier, s’aimer, se trouver beau. Pas si facile quand on est atteint de handicap. Pourtant, c’est ce qu’a voulu montrer Keah Brown, jeune américaine de 25 ans, atteinte de paralysie cérébrale. Le 14 février dernier, elle a posté des photos d’elle, avec le mot-dièse "disabledandcute" ("handicapé et mignon", ndlr). Keah Brown raconte au site américain Buzzfeed que cela lui a pris du temps de se voir d’une manière positive. Mais que maintenant, elle veut en être fière, le célébrer, et partager ce sentiment.

Assez rapidement, l’initiative a été largement relayée, et de nombreux internautes se sont mis, eux aussi, à partager des images d’eux parlant de leur handicap.

Certains postent aussi des photos de leurs frères ou soeurs, petit copain, ou enfants, qu'ils trouvent "magnifiques".

D’autres postent des choses dont ils sont fiers. Comme ce jeune autiste atteint de paralysie cérébrale qui explique que cela ne l’a pas empêché de devenir une pointure en danse.

Keah s’est réjouie sur Twitter de ce succès.. "Je n’avais jamais pensé que ça deviendrait viral ! C’est bien que cela ne disparaisse pas tout de suite, c’est vraiment cool !"


Et ce n’est sans doute pas près de s’arrêter : depuis quelques heures, le mot-dièse commence à faire son petit bonhomme de chemin en France. "Mon handicap fait partie de moi mais ne me définit pas", tweete ainsi Harmonie. "Je suis marquée par les cicatrices, mais vous êtes l’énergie qui me fait avancer", écrit encore Wolv. 

Le mouvement touche beaucoup les familles, ou frères et sœurs de personnes atteints de handicap. 

En vidéo

REPLAY - AU CŒUR DE NOS DIFFÉRENCES : "Le handicap, une force pas une limite"

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques