Paris à 1 million de followers : combien pèsent vraiment les grandes métropoles sur Twitter ?

Paris à 1 million de followers : combien pèsent vraiment les grandes métropoles sur Twitter ?

POPULARITÉ - La ville de Paris se targue cette semaine d'avoir dépassé le million d'abonnés sur Twitter, loin devant New York. Certaines critiques font remarquer que ces chiffres sont largement gonflés par des "faux comptes". Qu'en est-il vraiment ?

Montre-moi ton compte Twitter, je te dirai combien tu pèses. Cette course à la popularité sur les réseaux sociaux n'est pas l'apanage des cours d'écoles, ni des personnalités influentes. Elle se joue également à (beaucoup) plus grande échelle, entre les grandes métropoles mondiales.

Aux premières loges sur le sujet, la ville de Paris communique à loisir, cette semaine, sur le franchissement du cap très symbolique du million de followers, ce qui la place en tête des métropoles mondiales. Un million, contre seulement 444.000 pour New York, ça vaut bien un petit coup de com'…

Un succès qui a même valu à la capitale française les félicitations du gouvernement. Cocorico !

Sauf que les esprits chagrins ont rapidement fait remarquer que, sur Twitter, une part de nos abonnements consiste en de "faux comptes" (coquilles vides, spams ou autres "bots"). Certains outils permettent précisément de comptabiliser ces faux abonnés, et ainsi estimer le poids réel des comptes officiels à partir de l’observation d'échantillons. Et à l'arrivée, le résultat est moins brillant pour Paris. D'où les critiques qui se font jour ce mardi.

Vérification faite, un tour sur TwitterAudit  montre bien que des comptes bidons gonflent allègrement les effectifs de la mairie de Paris. Expurgé de ces abonnés, le compte @paris se retrouverait avec un peu plus de 382.000 "vrais" utilisateurs. A côté, le compte officiel de la ville de New York ne s'en sortirait pas mieux, avec une estimation montant à 50 % de comptes actifs.

Selon un autre outil de vérification, Fakers , qui se base aussi sur des échantillons (mais moins nombreux), le bilan varie sensiblement. Le compte Twitter @paris totaliserait 38 % de comptes actifs, 4 % de "fake" et 58 % de comptes inactifs. Quant au compte @nycgov, il totaliserait seulement 30 % de comptes actifs, 8 % de "fake" et 62 % de comptes inactifs.

En reprenant l'outil TwitterAudit, et en l'appliquant à plusieurs grandes métropoles mondiales, voici ce que l'on obtiendrait. Le compte officiel de Londres, très en retard avec ses 24.500 abonnés, compterait toutefois 87 % d'utilisateurs actifs. Le compte de la ville de Tokyo (164.000 abonnés) totaliserait 88 % d'abonnés viables. La ville de San Francisco, avec près de 98.000 abonnés, enregistre un score de 76 % de comptes viables.

Alors Paris garde certes le leadership des "métropoles Twitter", mais un grand ménage s'impose apparemment…

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques