Paris : le niveau 3 du plan canicule déclenché en faveur des personnes fragiles

Paris : le niveau 3 du plan canicule déclenché en faveur des personnes fragiles

ALERTE - La Ville de Paris a déclenché lundi après-midi le niveau 3 du plan canicule en faveur des personnes les plus exposées à la chaleur, dont les personnes âgées et les enfants. Les températures pourraient atteindre 36 degrés jusqu’à jeudi.

Paris a chaud, très chaud. Alors que Météo France a placé 51 départements français en vigilance orange lundi en raison des fortes chaleurs qui s’abattent depuis quelques jours sur tout le pays, la Ville de Paris a décidé de déclencher en ce début de semaine le niveau 3 du plan canicule, afin de se montrer plus attentive aux personnes dites fragiles. Le ministère de la Santé fait circuler depuis plusieurs jours des conseils afin de se prémunir de la chaleur : hydratation, limitation des efforts physiques, maintien des lieux d’habitation au frais… La mairie ne lésine pas sur les moyens.


Ainsi, les personnes les plus vulnérables dont les personnes âgées inscrites sur le fichier "Chalex" seront contactées par téléphone afin de leur rappeler quelques mesures préventives élémentaires. En cas d’urgence, un médecin bénévole de l’association "Les Transmetteurs" sera en charge de l’évaluation de la situation sanitaire, et un travailleur social pourra être également appelé sur place. Les mairies d’arrondissements et les centres d’action sociale parisiens mettront également à disposition des salles rafraîchies, dont la liste est consultable sur le site de la ville, Paris.fr, et par téléphone au 3975. Une campagne de sensibilisation à grands renforts de panneaux lumineux dans l’espace public est également mise sur pied à destination des Parisiens dans leur ensemble.

Prévention aussi dans les écoles

Les enfants sont également très sensibles aux fortes chaleurs. Aussi, le ministère de l’Éducation nationale a fait parvenir aux directeurs d’écoles et aux chefs d’établissements une série de recommandations afin de prévenir des effets de la canicule. En période de baccalauréat, il a notamment été demandé aux chefs de centres d’examens de mettre des bouteilles d’eau à dispositions des élèves candidats pendant les épreuves. Il est également demandé aux personnels des établissements scolaires de maintenir leurs salles à une température aussi fraîche que possible en limitant les entrées de chaleur, en fermant les volets et rideaux de façades les plus exposées, ainsi que les fenêtres si la température extérieure est plus élevée que la température intérieure. 

Par ailleurs, il est recommandé de disposer d’un thermomètre par salle, et d’afficher des informations de prévention des effets de la canicule dans les salles de classe et de cantine. Outre la distribution régulière aux élèves d’eau et l’adaptation de l’alimentation en milieu scolaire notamment pour veiller au respect de la chaîne du froid, il est recommandé d’aménager les horaires de certaines activités scolaires, voire de limiter ces activités si elles impliquent des sorties en plein air et donc des expositions prolongées au soleil. Il est également conseillé de limiter les dépenses physiques et activités sportives. Les personnels des établissements scolaires sont par ailleurs appelés à se montrer très vigilants quant aux premiers signes de troubles chez les élèves pouvant être liés au risque de canicule. Notamment en ce qui concerne les enfants souffrant déjà de problèmes respiratoires ou bien se trouvant en situation de handicap.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques