Permis de conduire : les moniteurs racontent "les petites âneries" des candidats

Permis de conduire : les moniteurs racontent "les petites âneries" des candidats

TOP 12 - Trois moniteurs d'auto-école racontent, dans un petit recueil qui vient de paraître, les "petites âneries du permis de conduire". Metronews vous en livre quelques extraits.

Leur métier est souvent incompris par le grand public. Et pourtant, ils l’adorent. Alors que les auto-écoles étaient mobilisées lundi à Paris et dans plusieurs villes de province pour obtenir un report de la nouvelle épreuve du code de la route, trois amis et moniteurs ont sorti en février "Les petites âneries du permis de conduire".

Dans ce petit livre, paru aux éditions François Bourin , Karine Vidonne, Franck Perriard et Didier Angheben racontent, à travers des petites histoires croustillantes, leur "profession merveilleuse". Car ils ont vu passer des centaines, voire des milliers de personnes de tous âges et de tous milieux. "Une vraie chance !", racontent-ils. "C’est aussi une profession merveilleuse car elle nous oblige à prodiguer à nos élèves le savoir-faire et le savoir-être indispensable pour leur sécurité et celle des autres". De toutes ces expériences, ils n’ont voulu garder que le "meilleur, le drôle, le tendre", pour le raconter dans ce petit recueil au grand public. Forcément, metronews avait envie de vous faire partager quelques-unes de ces perles de candidat au permis de conduire.

 En arrière, toute !
– Mais pourquoi la voiture recule-t-elle en marche avant ?

 Devinette
Le feu est vert. L’élève ne bouge pas. Le moniteur intervient :
– C’est vert.
Pas de réaction de l’apprenti. Le moniteur insiste :
– C’est vert !
Toujours rien. Le formateur perd patience :
– Eh, je te dis que c’est vert !
L’élève, dans un sursaut tente de réagir :
– Heu, je ne sais pas, une grenouille ? Un petit pois ?

 La vérité si je mens
Sur le ton de la confession, une élève se lance :
– Au code, on apprend qu’on doit s’arrêter au stop même quand il n’y a personne. Mais dans la vraie vie, on s’arrête ou pas ?

 Délit d’initié
– L’inspecteur, il est pour quelle équipe au foot ?

 Détournement d’inspecteur
– Ça joue si je viens en minijupe au permis ?

 Comme chez soi
L’inspecteur demande au candidat de monter dans la voiture d’examen et de s’installer confortablement. Celui-ci s’exécute… et monte à l’arrière.

 Poule mouillée
Pendant un créneau, le moniteur suggère à son élève, gêné par la pluie :
– Essaie de bien voir la place qu’il te reste derrière…
– Ah non ! Je vais me faire mouiller !

 Vous pouvez répéter la question ?
– Est-ce qu’on est obligés de choisir une place où il n’y a personne, pour se garer ?

 Char à voile
L’élève :
– Pourquoi je n’avance pas ? J’ai pourtant bien enlevé le frein à main…
Le moniteur :
– Essaie de mettre le moteur en marche, pour voir.

 Strike
Le moniteur doit arrêter d’urgence la voiture à l’abord d’un passage pour piétons sur lequel traverse une maman avec une poussette. Mécontent, il tance son élève :
– Et alors ? Tu n’as pas vu cette dame et son bébé ?
L’élève se justifie :
– Si, mais je n’aime pas m’arrêter

 R comme rapide
Un élève doute un peu :
– Est-ce que les limitations de vitesse sont valables aussi pour la marche arrière ?

 Overbookée
Une élève, pour démarrer, engage la deuxième à la place de la première. Son moniteur lui demande une explication, qui ne tarde pas à venir :
– C’est pour gagner du temps !

 Ça freine dans les deux sens
Le moniteur :
– Ton véhicule recule !
L’élève, qui commence à paniquer :
– Oui, je vois bien, mais qu’est-ce que je dois faire ?
Le moniteur :
– Tu peux freiner par exemple !
L’élève :
– Ah bon ? Ça marche aussi en marche arrière ?

> Les Petites âneries du permis de conduire, de Karine Vidonne, Franck Perriard, Didier Angheben, aux éditions François Bourin. 12, 90 euros.

A LIRE AUSSI >> Auto-écoles : opération escargot ce lundi contre la réforme du code de la route

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques