Production de miel : en 2016, les abeilles au service minimum

Production de miel : en 2016, les abeilles au service minimum

DEPRIME - L'année 2016 est "catastrophique" pour la production de miel, annonce jeudi l'Union nationale de l'apiculture française. En cause : une météo très défavorable qui décime les colonies ainsi que la prédation du frelon et les pesticides.

La France perd encore de son miel. Selon les chiffres communiqués jeudi par l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf), la production de l'année 2016 est tout simplement "catastrophique". La filière aura ainsi produit 9 000 tonnes de miel cette année, ce qui en fait la année recensée en France pour l'apiculture. Le précédent record remontait à 2014, avec 10 000 tonnes produites, ce qui constituait déjà un niveau catastrophique. La production de miel, qui a été divisée par trois en vingt ans


Selon l'Unaf, les baisses atteignent 60 à 80% de la production selon les régions. La profession a écrit au ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, pour obtenir "la reconnaissance en calamité agricole pour les régions les plus touchées et des aides exceptionnelles".

La météo en cause

A l'origine de cette chute qui menace la filière : "des conditions climatiques extrêmement contrastées avec des pluies abondantes et un printemps tardif, suivis d’une grande période de sécheresse et de vent du nord n’ont pas permis aux apiculteurs de faire des récoltes convenables", souligne l'Unaf. Dans de nombreuses régions, les apiculteurs "se demandent si leur cheptel passera l'hiver".


La météo n'est pas la seule explication. Selon l'Unaf, les abeilles restent également menacées par la prédation du frelon, mais aussi par l'usage des pesticides, et en particulier des néonicotinoïdes.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques