Quand "Le Point" s’excite sur le soutien-gorge de Najat Vallaud-Belkacem

Quand "Le Point" s’excite sur le soutien-gorge de Najat Vallaud-Belkacem

DirectLCI
SEXISME - Une nouvelle fois victime d’une attaque sexiste, la ministre de l’Education nationale est au cœur d’une tribune du "Point", signée d’un partisan de Nicolas Dupont-Aignan.

Toujours la même rengaine. La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a fait les frais vendredi 6 novembre d’une tribune sexiste, publiée sur Le Point. Une chronique signée de l’essayiste Jean-Paul Brighelli, partisan du mouvement "Debout la France", mené par Nicolas Dupont-Aignan.

En substance, il est reproché à la ministre de jouer les coquettes afin de mener à bien ses réformes. Avec pour titre "Les dessous chics de la réforme du collège", l’article se réfère ainsi à "la ligne visible du soutif", au "rouge à lèvres et pendentifs aux oreilles" portés par Najat Vallaud-Belkacem lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée. Le tout étant censé agir comme "un écran de fumée" qui cacherait ses arguments politiques.

EN SAVOIR +
>> "Najat Vagino-Bécassine" : Laurent Gerra en rajoute une couche sur NVB
>> Pour Dupont-Aignan, "pas de remarque désobligeante" dans la chronique

Relents machistes

Une critique aux relents machistes évidents qui est bien loin d’être la première du genre. On se souvient notamment du malheureux tweet du conseiller municipal Les Républicains de Neuilly-sur-Seine Franck Keller, depuis supprimé, qui interrogeait "les atouts de Najat Vallaud-Belkacem pour convaincre Hollande de la nommer à un grand ministère".

Lui-même enseignant, Jean-Paul Brighelli écrit principalement sur l'éducation et la réforme des collèges. Les sujets qu'il consacre à Najat Vallaud-Belkacem sur le site du Point – dans lesquels il surnomme régulièrement la ministre "Pimprenelle" – sont nombreux.

Contactée par metronews, la ministre n'a pas souhaité réagir. La secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard, n’a quant à elle pas caché sa colère, estimant que cette tribune dans Le Point est "une insulte pour toutes les femmes".

Plus d'articles

Sur le même sujet