Réforme du Code du travail : mobilisation en baisse pour la 2ème journée de manifestations

FRONT SOCIAL - Les opposants aux ordonnances Macron sur le code du travail ont de nouveau défilé ce jeudi pour tenter d'infléchir la position du gouvernement. Les syndicats, CGT et Solidaires en tête, ont mobilisé légèrement moins que mardi dernier. Selon le ministère de l'Intérieur, 132.000 personnes ont défilé dans toute la France, contre 223.000 le 12 septembre dernier.

En légère baisse, du moins à Paris.  Selon les syndicats,  55.000 personnes ont défilé ce jeudi après-midi à Paris pour manifester contre la réforme du Code du travail, contre 16.000 selon la police. Le mardi 12 septembre, ils étaient 60.000 selon les syndicats et 24.000 selon la police.


Au niveau national, selon le ministère de l'Intérieur, 132.000 personnes ont défilé dans toute la France lors de cette deuxième journée de mobilisation. La semaine dernière, la première grande mobilisation contre cette réforme avait réuni entre 223.000 et 500.000 personnes en France (chiffres police et CGT), soit autant que la première journée de contestation de la loi travail en 2016.

En vidéo

Qui a manifesté contre la loi travail le 12 septembre ?

Comme le 12 septembre, le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, était présent dans le cortège parisien. Il a mis en avant la présence de "salariés venus de confédérations très différentes et qui sont en train de montrer que la très grande majorité des syndiqués de tous les syndicats sont opposés aux ordonnances".


A noter que Benoit Hamon a également défilé à Paris, tout comme Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier organise samedi avec La France Insoumise son propre défilé contre la réforme.

Live

PARTICIPATION


Selon le ministère de l'Intérieur, 132.000 personnes ont défilé dans toute la France lors de cette deuxième journée de mobilisation. La première journée du 12 septembre avait rassemblée 223.000 personnes selon le ministère.

ET MAINTENANT ?


La CGT compte programmer "dans les meilleurs délais" une "nouvelle journée nationale d'actions" contre les ordonnances de réforme du code du travail.


D'ici là, c'est la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui organise la prochaine journée d'action, ce samedi. 

PARIS


Après des heurts entre plusieurs opposants à la réforme et les forces de l'ordre à l'approche de la place d'Italie, le défilé s'est terminé et les manifestants ont quitté la zone.

SONDAGE LCI


Beaucoup de Français pensent que le mouvement de contestation contre la réforme du code du travail va durer, mais ils sont partagés sur la réponse que le gouvernement doit apporter.

Sondage LCI : Macron doit renoncer à la réforme du code du travail pour 52% des Français

Sondage LCI : Macron doit renoncer à la réforme du code du travail pour 52% des Français

NANTES


C'était l'une des initiatives les plus insolites de cette journée de manifestations contre la réforme du code du travail : le mur construit à Nantes a été détruit par la police.

MUR


À Nantes, des manifestants ont érigé un "mur de protection sociale" long de 25 mètres pour s'opposer à la réforme du code du travail.

HEURTS


À Paris, devant les locaux du journal "Le Monde" tagués et dégradés, manifestants et forces de l'ordre continuent à s'opposer.

CLASH


À Marseille, Emmanuel Macron était venu pour se réjouir des JO, mais la loi travail l'a rattrapé et une Marseillaise au chômage l'a interpellé.

VIDÉO - "Trop de libéralisme" : Macron interpellé par une opposante à la loi travail à Marseille, regardez la séquence

VIDÉO - "Trop de libéralisme" : Macron interpellé par une opposante à la loi travail à Marseille, regardez la séquence

TENSIONS


Des images d'un panneau publicitaire détruit et de la façade du journal Le Monde taguée par des opposants à la réforme du code du travail. Des heurts ont lieu ici-même entre manifestants et forces de l'ordre.

TENSIONS


Des heurts ont lieu entre des manifestants et les forces de l'ordre à Paris, près de la place d'Italie. Jets de projectiles et gaz lacrymogènes se répondent devant le journal "Le Monde" qui a été tagué. 

AMIENS


La manifestation s'est déroulée jusqu'ici sans incidents à Amiens, où 1000 personnes ont défilé contre la réforme du code du travail, selon France Bleu.

NANTES


La police a dispersé des manifestants avec du gaz lacrymogène dans le centre-ville de Nantes, rapporte France 3.

PARTICIPATION


Selon la préfecture de police, 16.000 manifestants ont défilé à Paris, contre 24.000 la semaine dernière.


La CGT a, elle, dénombré 55.000 manifestants, contre 60.000 la semaine dernière.

BESANCENOT


Le fondateur du NPA, présent dans le cortège parisien, a mis en garde le président de la République :

MACRON


À Marseille, le Président a été interpellé par une femme qui lui reproche une politique "trop libéraliste". 

MANIF'


Le président du Mouvement du 1er juillet Benoît Hamon, qui participait ce lundi à la manifestation contre la réforme du code du travail, a appelé le président de la République à respecter le droit à manifester.

MANIF'


Les perturbations liées à la mobilisation contre la réforme du code du travail restent assez limitées dans le Nord.

Ecole, transport... dans le Nord, un jeudi noir sous le signe de la constestation sociale

Ecole, transport... dans le Nord, un jeudi noir sous le signe de la constestation sociale

MANIF'


Le leader de La France insoumise participe ce jeudi à la manifestation contre la réforme du code du travail à Paris. "Ce n'est que le début", a-t-il déclaré.

MANIF'


A Besançon, ils étaient environ 1000 manifestants à protester contre la réforme du code du travail.

POLICE


Fin des manifestations à Rouen, Le Havre et Dieppe. Deux personnes ont été interpellées, indique la police sur Twitter.

PICARDIE


Entre 200 et 400 lycéens et étudiants ont manifesté ce jeudi matin dans le centre-ville d'Amiens.

SÉCURITÉ


Plus de 1500 CRS se mettent en arrêt maladie pour protester contre la volonté du gouvernement de taxer leur prime d'éloignement.

Loi Travail : plus de 2000 CRS en arrêt maladie pour défendre leur prime de déplacement

Loi Travail : plus de 2000 CRS en arrêt maladie pour défendre leur prime de déplacement

MARSEILLE


Dans la cité phocéenne,  ils étaient 4500 manifestants selon la police, 50 000 selon la CGT.

BORDEAUX


France Bleu Gironde rapporte que des incidents ont éclaté à Bordeaux alors que la manifestation touchait à sa fin. Des manifestants de la CGT ont eu du mal à contenir des anarchistes.

MANIF'


A Nantes, un cortège partira à 14h30 de la place du Commerce. Si vous circulez en voiture, le secteur est à éviter.

SÉCURITÉ


Selon nos informations, 1500 CRS, censés assurer la sécurité des manifestations organisées aujourd'hui, manquaient à l'appel ce jeudi midi. En cause, la volonté du gouvernement de fiscaliser leur indemnité de déplacement.


A défaut de droit de grève, ces CRS ont exprimé leur grogne en posant des arrêts maladie. Des gendarmes ont été appelés en urgence pour remplacer les CRS "malades".


Un chiffre qui pourrait évoluer au cours de la journée, les défections étant comptabilisées au fur et à mesure des prises de service. Les syndicats policiers tablent sur 2500 CRS portés pâles.

LOI TRAVAIL


"C’est une belle avancée qui va favoriser la confiance pour le redressement du pays", s’est de nouveau réjoui cette semaine Pierre Gattaz, le patron du Medef.

NICE


"Attention fainéants", "Non au CDD de 5 ans": à Nice, les trams et bus étaient couverts de slogans de la CGT peints en blanc, à la façon des écritures de l'artiste Ben.

MANIF'


A Rouen, le cortège des manifestants est parti.

MANIF'


 A Saint-Nazaire, la mobilisation est moins importante que  la semaine dernière, relève un journaliste de Presse-Océan.

MANIF'


Comme le 12 septembre dernier, lycéens et étudiants se mobilisent contre la loi travail, comme ici à l'université Paris 1.

MANIF'


Plusieurs centaines de personnes sont rassemblées devant la sous-préfecture de Roanne depuis 10 heures ce jeudi pour lancer la journée de mobilisation contre la réforme du Code du travail.

MANIF'


A Reims, un cortège de 700 manifestants a commencé à défiler !

LE HAVRE


Dans la ville du Premier ministre Edouard Philippe, l'accès au port a été bloqué une partie de la matinée.

MOBILISATION


"La rue peut faire la loi, la rue c'est la démocratie", estime l'ancien candidat du NPA à la présidentielle, à propos de la mobilisation contre la réforme du code du travail.

QUERELLE


Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, et Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insoumise, pourraient se croiser dans l'après-midi, tous deux défilant à Paris ce jeudi.

Mobilisation contre la loi Travail : Martinez nie toute "guerre des égos" avec Mélenchon

Mobilisation contre la loi Travail : Martinez nie toute "guerre des égos" avec Mélenchon

MACRON


"Je respecte profondément ceux qui expriment un désaccord légitime mais il n'y aura aucune complaisance en cas de violences", a averti Emmanuel Macron depuis New York, alors que les syndicats battent à nouveau le pavé et appellent à la grève ce jeudi.

LOI TRAVAIL


Le patron de la CGT était l'invité de La Matinale sur LCI.

BORDEAUX


A Bordeaux, une manifestation est prévue avec un départ à 11h30 place de la République et un terminus place de la Bourse, indique le quotidien régional Sud-Ouest.

RENNES


A Rennes, la journée de mobilisation contre la réforme du code du travail pourrait entraîner des perturbations dans le fonctionnement des garderies scolaires et des cantines, ainsi que dans la collecte des déchêts, indique le site du quotidien Ouest-France.

INTERVIEW


"La réforme n'a pas été précisée durant la campagne électorale. La rue ne gouverne pas ? Ce sont des choses que nous avons déjà entendues. (...) Nous voulons le débat sur le contenu des ordonnances, car c'est dangereux pour le monde du travail, pour les salariés", avertit le patron de la CGT.

INTERVIEW


"Avec Mélenchon, il n'y a pas de guerre des égos", assure le numéro un de la CGT, invité d'Audrey Crespo-Mara, ce jeudi matin.

LOI TRAVAIL


"La dernière manifestation a été une bonne première. Il y a toute une série de mobilisations qui arrivent, la CGT prendra ses responsabilités pour qu'il y ait des grèves partout", déclare Philippe Martinez sur LCI.

LOI TRAVAIL


Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, en direct sur LCI : "Je regrette l'absence des autres syndicats dans nos cortèges. Je pense qu'il faut qu'on se rencontre rapidement, avec FO et la CFDT."

LOI TRAVAIL


Philippe Martinez est l'invité d'Audrey Crespo-Mara, à quelques heures d'un nouveau rassemblement pour tenter d'infléchir la position d'un gouvernement sur la Loi travail.

Philippe Martinez : "La réforme n'a pas été précisée durant la campagne électorale. La rue ne gouverne pas ? Ce sont des choses que nous avons déjà entendues. (...) Nous voulons le débat sur le contenu des ordonnances, car c'est dangereux pour le monde du travail, pour les salariés."

MARSEILLE


A Marseille, un cortège partira à 10h30 du Vieux-Port au pied de la Cannebière, indique le site du quotidien régional La Marseillaise.

LILLE


A Lille, une manifestation est prévue avec un départ à 14h30 de la porte de Paris avec un terminus place de la République, indique le quotidien régional La Voix du Nord.

TOULOUSE


A Toulouse, un cortège partira à 11 heures de la Place Arnaud Bernard pour rejoindre le monument à François Verdier, indique le site de La Dépêche.

MANIF'


A Lyon, un défilé partira à 11h30 de la Manufacture des tabacs jusqu'à la place Bellecour, indique le site Rue89 Lyon.

MOBILISATIONS


Les syndicats CGT et FO du transport vont prendre le relais le 25 septembre, avec une grève reconductible, et ils annoncent une "mobilisation massive". La fédération CGT des services publics a de son côté déposé un préavis de grève courant du 25 septembre au 15 octobre.

Pour suivre toute l'actualité de la nouvelle réforme du code du travail par ordonnances, rendez-vous sur notre page spéciale.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet