Sea Bubbles : un "taxi volant" sur la Seine

INNOVATION - A l'occasion du salon Vivatech qui a lieu en ce moment à la Porte de Versailles à Paris, un prototype du "taxi volant" électrique Sea Bubbles a été testé ce vendredi matin sur la Seine. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a pu embarquer sur cet engin du futur. Elle souhaiterait que dans quelques années ce service de bateaux-taxis puisse opérer sur la Seine.

Il ne touche presque pas l'eau. Un prototype de Sea Bubbles, le "taxi volant" électrique inventé par le navigateur Alain Thébault, a "volé" vendredi matin sur la Seine en première mondiale, avec la maire de Paris Anne Hidalgo à son bord.


Durant une demi-heure, cet engin du futur a parcouru la distance entre le musée d'Orsay et la tour Eiffel, avec de multiples virages ou arrêts improvisés. "C'est silencieux, c'est confortable, c'est ludique", s'est enthousiasmée la maire PS de Paris, qui soutient le projet depuis ses débuts. Elle souhaiterait que dans quelques années un service de bateaux-taxis puisse opérer sur  la Seine.

Au total, quatre passagers plus le pilote Anders Bringdal, associé d'Alain Thébault, ont ainsi navigué à une vitesse oscillant entre les 12 et 18 km/h, maximum autorisé sur la Seine pour l'essai. Le but était de tester le centre de gravité, la stabilité en vol, le décollage ou le passage des bateaux dans son sillage.

Zéro bruit, zéro vague, zéro émission de CO2

Sea Bubbles, c'est "zéro bruit, zéro vague et zéro émission" de carbone, a assuré l'inventeur dont l'objectif est de "faire voler tout le monde sans  polluer". Anders Bringdal et Alain Thébault pensent que le "futur de la mobilité vient de l’eau, une voie naturelle et historique au cœur des villes, trop longtemps sous-estimée."

Une invention qui fascine le monde entier

L'invention intrigue et passionne de nombreux pays. Les deux fondateurs ne cachent pas leur fierté d'avoir des demandes du monde entier : "Detroit, Miami, Seattle, San Francisco aux États-Unis, Tokyo, 15 villes en Inde, Bangkok... C'est une avalanche de demandes", assure Alain Thébault.


Les Parisiens ou curieux pourront tester du 20 au 30 septembre, également près du musée d'Orsay, quatre "bulles" de pré-série, gratuitement mais sur inscription. En attendant, un exemplaire de Sea Bubbles, couvert avec son design futuriste, est actuellement exposé au salon Vivatech à Paris, jusqu'au 17 juin, Porte de Versailles.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques