Terrorisme : un troisième niveau d'alerte "urgence attentat" ajouté au plan Vigipirate

SÉCURITÉ - Quelques jours après avoir interpellé cinq suspects soupçonnés de préparer plusieurs attaques dans la région parisienne, le gouvernement a décidé de renforcer le dispositif du plan Vigipirate en y ajoutant un troisième niveau d'alerte "urgence attentat".

Face à la menace terroriste persistante, le gouvernement doit sans cesse s’adapter. Mercredi, l’Elysée a validé un troisième niveau d’alerte au plan Vigipirate, nommé "urgence attentat". Comme le rapporte Le Figaro, un "conseil de défense et de sécurité nationale consacré à la protection contre le terrorisme" s’est réuni autour de François Hollande pour réviser et renforcer le dispositif de sécurité créé après l’attentat du 20 mai 1978 à Orly. Car depuis 2015, tout événement populaire est devenu une occasion d’appâter les terroristes et à l’approche des fêtes de Noël, la sécurité demeure une priorité. Désormais, le plan Vigipirate prévoit donc trois niveaux d’alerte : "vigilance", "sécurité renforcée/risque d'attentat"et le plus élevé, "urgence attentat".  

Que prévoit cette extension du plan Vigipirate ?

"Adapté à l’évolution des menaces, il viendra compléter les mesures prises depuis les attentats qui ont frappé notre pays", a précisé le président dans un communiqué. Le premier niveau prévoit une vigilance permanente face à une menace durablement élevée mais diffuse et implique 100 des 300 mesures du plan Vigipirate. Le deuxième, vise à renforcer la protection face à une menace caractérisée et active 216 mesures. Enfin le troisième, prévoit des "mesures exceptionnelles". Selon Le Figaro, le niveau "urgence attentat" est comparable à l’alerte enlèvement et peut mener à la "fermeture des routes, du métro" ou encore, la suspension des sorties scolaires. 


Cette extension du plan Vigipirate vise également à répartir les effectifs de sécurité entre Paris et la province mais également à lutter contre toutes sortes d’attaques perpétrées par des véhicules, des explosions, des fusillades ou encore à l’arme chimique. François Hollande a appelé à "maintenir la vigilance de l’ensemble des services de l’Etat à son plus haut niveau au cours des prochaines semaines, et en particulier à l’occasion des nombreux rassemblements et festivités de fin d’année". 

Selon François Hollande, un "attentat de grande envergure" a été déjoué

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques