Transport, loi travail, éducation… Qui va manifester mercredi et pourquoi ?

Transport, loi travail, éducation… Qui va manifester mercredi et pourquoi ?

MANIFS TOUS AZIMUTS - Hasard du calendrier (ou pas), plusieurs mouvements appellent à la grève mercredi, contre le projet de réforme du code du travail, pour les conditions de travail dans les transports. Le point.

CEUX QUI MOBILISENT CONTRE LA LOI EL KHOMRI

Qui appelle à la grève ? Pour eux, c’est "un casse du code du travail". Malgré son report au 24 mars, le projet de loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri fait l’unanimité contre lui. Plusieurs organisations de jeunesse dont le premier syndicat étudiant, l'Unef, des syndicats de salariés, dont FO et la CGT, ainsi que de nombreux militants syndicats, associatifs et universitaires appellent ainsi à manifester mercredi.

Mais ce 9 mars ne sera qu’un tour de chauffe : une autre journée de mobilisation est d’ores et déjà prévue, le 31 mars, pour demander le retrait du projet.

Mais encore ? Dans plusieurs entreprises ou secteurs, des syndicats ont appelé les salariés à "participer massivement aux différentes manifestations", notamment la CGT-Air France, la fédération CGT des services publics (fonctionnaires territoriaux), la CGT-Commerce, Sud-PTT, une intersyndicale des praticiens hospitaliers. Côté enseignants, le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a appelé à "rejoindre les manifestations et initiatives", comme CGT Éduc'action.

Où et comment ? De nombreux rassemblements sont prévus en régions. Les initiateurs de la pétition "Loi Travail: non, merci !", qui a dépassé vendredi le million de signataires en deux semaines, en recensaient lundi environ 200, dont une cinquantaine d'assemblées générales ou actions dans les universités. En raison des différents appels à la grève, des mouvements sont donc également à anticiper dans les écoles, ou encore dans les airs.

EN SAVOIR + >> EN DIRECT - Suivez la situation minute par minute

Côté rassemblement, à Paris, deux principaux rendez-vous sont prévus : une manifestation se tiendra à 12h30 au départ du siège du Medef (7e) en direction du ministère du Travail, rue de Grenelle, à l’initiative des syndicats régionaux Ile-de-France CGT, FO, FSU et Solidaires, et les organisations étudiantes et lycéennes. Le syndicat de la magistrature s'y est joint. Un autre rassemblement est annoncé à 14 heures place de la République. Lancé sur Facebook, ce rendez-vous est soutenu en premier lieu par les organisations de jeunes. La CGT d'Ile-de-France appelle ses militants à s'y rendre à l'issue de la première manifestation.

CEUX QUI SE MOBILISENT DANS LES TRANSPORTS

Qui ? Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF (CGT, Unsa, SUD et CFDT), ont déposé un préavis de grève à compter de mardi 19 heures, jusqu'à jeudi 8 heures. Un "avertissement" adressé au groupe public et au gouvernement au moment où se négocient les futures règles de travail (durées, repos, astreintes...) communes au secteur ferroviaire, public et privé. Ils exigent notamment des embauches en nombre suffisant, alors que des trains sont supprimés dans plusieurs régions faute de personnel, ainsi qu'une hausse des salaires.

La RATP n’est pas en reste. Le conflit à la régie est essentiellement salarial. CGT et Sud (premier et troisième syndicats) réclament une augmentation du salaire de base (hors prime), après une année de gel en 2015 "malgré des résultats financiers records". Ils ont déposé un préavis à compter de mardi 22 h jusqu'au jeudi matin.

Quels effets ? Les prévisions de trafic devraient tomber lundi en fin de journée. Mais déjà, côté SNCF, la mobilisation, qui tombe le jour des épreuves du prestigieux concours de l'agrégation pour plus de 3.000 candidats, s'annonce "forte" selon les syndicats représentatifs.

Côté transports en commun parisiens, la CGT appelle elle à un "grand rassemblement" à 10 h au siège de la RATP, quai de la Rapée, dans le 12e arrondissement. Reste que, d'après les prévisions de trafic que la RATP a rendu public lundi soir, le trafic devrait être peu perturbé : le trafic est estimé "normal" dans le métro, il sera "légèrement perturbé" pour les bus et tramways, et concernant les RER, le A circulera de manière "quasi normale", avec l'interconnexion assurée en gare de Nanterre Préfecture pour les trains de Cergy. Les voyageurs de la branche Poissy sont invités à prendre le train en gare Saint-Lazare. Pour le RER B en revanche, un train sur deux est prévu entre Gare du Nord/ Saint-Rémy/ Massy Palaiseau/ Robinson, avec changement de train obligatoire en gare du Nord.

A LIRE AUSSI
>>  Grève du 9 mars à la RATP : trafic légèrement perturbé sur le réseau
>>  Grève du 9 mars à la SNCF : le point sur ce qui roulera... ou pas
>>  Manuel Valls promet de revenir sur deux points contestés de la loi Travail

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques