Turquie : après 50 jours de captivité, le journaliste français Loup Bureau officiellement mis en accusation

Turquie : après 50 jours de captivité, le journaliste français Loup Bureau officiellement mis en accusation

NÉGOCIATIONS - Alors que tous les espoirs sont tournées vers Jean-Yves Le Drian qui doit plaider la cause, ce jeudi en Turquie, de Loup Bureau, les avocats du jeune journaliste emprisonné viennent officiellement de recevoir son acte d'accusation pour "terrorisme".

Voilà cinquante et un jours que le jeune reporter français indépendant, Loup Bureau, est emprisonné dans les geôles turques pour "terrorisme". Mardi 13 septembre, ses avocats ont reçu l'acte d'accusation établi par le procureur de Sirnak. Sur Twitter, son avocat français Martin Pradel explique qu'il s'agit d'une "synthèse des charges pesant" contre Loup Bureau et que ce document "ouvre la perspective d'un procès". Il poursuit : "Autant le dire sans détour : pour le procureur de Sirnak, Loup Bureau est un membre coupable des YPG, défini comme groupe terroriste armé."

Leurs charges ne sont pas suffisantes ! Me Martin Pradel, avocat de Louis Bureau

Contacté par LCI, le conseil du jeune journaliste et de sa famille demeure néanmoins "plutôt serein". "C'est un document qui se termine par un principe de condamnation, mais qui confirme surtout ce que nous disons depuis le début : Loup Bureau est incriminé pour un reportage. C'est une affaire très simple, leurs charges ne sont pas suffisantes !"


Les autorités turques reprochent en effet au jeune homme de détenir, au moment de son interpellation à la frontière entre l'Irak et la Turquie le 26 juillet dernier,  les images d'un documentaire qu'il a réalisé en 2013 pour TV5 Monde, au sujet des Kurdes syriens et de leurs milices armées YPG, aujourd'hui considérées comme un groupe terroriste par le pouvoir en place. 

Le quai d'Orsay à la manœuvre

Pour Martin Pradel, l'heure est à présent - et depuis un moment déjà - à la négociation diplomatique. "Il faut lancer ce message à l'adresse du gouvernement : qu'il ait bien en tête qu'aucune charge ne pèse sur Loup Bureau". Autre que celle d'avoir fait son métier. 

En vidéo

Manifestation de soutien à Loup Bureau

Cette semaine, tous les espoirs reposent donc sur Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères en déplacement en Turquie ce jeudi, où il rencontrera le président Erdogan et son homologue, Mevlüt Çavusoglu. Le quai d'Orsay indique, par voie de communiqué, que le ministre "rappellera la détermination des autorités françaises à obtenir le retour de notre compatriote Loup Bureau en France. Il plaidera auprès de chacun de ses interlocuteurs pour sa libération".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La purge en Turquie

Plus d'articles

Sur le même sujet