VIDÉO - Attentat sur les Champs-Élysées : les témoignages des voisins de l'assaillant

Attentat des Champs-Élysées

Voir
TÉMOIGNAGES - Des voisins de l'homme qui a ouvert le feu et tué un policier sur les Champs-Élysées jeudi 20 avril au soir ont livré à LCI leurs témoignages sur cet individu. Certains parlent d'un homme normal, dont le comportement n'avait rien de suspect. D'autres, au contraire, le trouvaient "bizarre".

Une perquisition a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à Chelles, en Seine-et-Marne, au domicile du titulaire de la carte grise retrouvée dans la voiture de l'assaillant. Des investigations étaient en cours pour vérifier si les empreintes de l'homme abattu ce jeudi soir sur les Champs-Élysées correspondent bien au titulaire de la carte grise retrouvée.


Dans le quartier où vivait Karim C., c'était la consternation. Et l'étonnement, après la revendication de Daech : "Cette revendication ne colle pas avec le bonhomme", confiaient plusieurs habitants.

"Je n'ai jamais eu de discussion avec lui sur la religion"

Au micro de LCI, un voisin du suspect témoigne : "Je n’ai rien remarqué d’anormal sur le gars. C’est quelqu’un de très renfermé sur lui-même, ce n’est pas quelqu’un qui cherche des problèmes. Je vais à la mosquée avec des amis, je ne l’ai jamais vu là-bas, je n’ai jamais eu de discussion avec lui sur la religion." 

"Les habitants de cette maison étaient un peu louches"

Si personne ne fait mention dans le quartier de la religion du suspect, les avis divergent quant à son comportement bizarre. "Karim C., ici, tout le monde le connaît, c'est quelqu'un qui a perdu la raison, de psychologiquement vraiment atteint", confie à l'AFP sous couvert d'anonymat un habitant de son quartier calme et pavillonnaire de Chelles (Seine-et-Marne). "Ses actes, ses réactions, sa façon de marcher, son attitude étaient en décalage, comme s'il venait de Mars", poursuit-il. "Il a un grain", confirme Salim, qui se présente comme un ami d'un de ses cousins. 


"J'habite dans cette rue depuis 28 ans et cette famille était là quand je suis arrivée, indique une voisine à LCI. Le père ne vivait plus ici, il est parti dans la Marne je crois. La maman de Karim C. habite toujours là. Sa sœur, son mari et leurs enfants ont aussi vécu là un moment mais ils n'étaient plus là je crois". 


"Les habitants de cette maison étaient un peu louches, ajoute un autre voisin. Il y avait toujours des choses un peu bizarres qui se passait là-dedans.  et deux ou trois personnes qui trainaient sur le trottoir. Et des hommes, habillés comme des délinquants pas comme des terroristes (sic), qui rentraient et sortaient de la maison, maison qui par ailleurs n'était pas entretenue. C'est pas le genre de logement où vous auriez envie de vivre". 


Karim C. a été tué jeudi par des policiers après qu'il a blessé un policier et une touriste et tué un fonctionnaire âgé de 37 ans. Un mot manuscrit défendant "Daech", le groupe EI, a été retrouvé près de son corps. Karim C. était arrivé en voiture, une Audi grise, sur la plus belle avenue du monde, où les enquêteurs ont retrouvé un fusil à pompe, deux gros couteaux et un Coran. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat des Champs-Élysées

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques