VIDÉO - Attaques terroristes en Occident : le profil type des assaillants

ÉTUDE - Selon un récent rapport universitaire sur les attaques perpétrées en Europe et aux États-Unis, les assaillants étaient en grande majorité des hommes jeunes et connus des autorités.

Profil type. Une étude universitaire a analysé les 51 attentats perpétrés en Occident depuis trois ans, en portant une attention particulière au profil des assaillants. Intitulée "Jihadiste de la porte d'à côté. Radicalisation et attaques jihadistes en Occident", elle a été menée dans le cadre du Programme sur l'extrémisme de l'Université George Washington, de l'Ipsi (Institut pour les études de politique internationales) de Milan et de l'ICCT (centre international pour le contre-terrorisme) de la Haye. Le rapport décrit des terroristes en majorité jeunes, de sexe masculin et connus des autorités.


Depuis la proclamation du "califat" de Daech il y a tout juste trois ans, le 29 juin 2014, 51 attentats ont été perpétrés en Occident, dans huit pays. La France a été la plus touchée, avec 17 attaques, suivie des États-Unis, 16, et de l'Allemagne, 7. Menées par 65 assaillants, elles ont en tout fait 395 morts et au moins 1.549 blessés. 

Le plus jeune assaillant était âgé de 15 ans

Les auteurs, qui ont pour la plupart été tués, ont en moyenne 27,3 ans. Le plus jeune a 15 ans, le plus âgé 52. Par ailleurs, 97% d'entre eux sont des hommes et dans sept cas sur dix, ils étaient citoyens du pays pris pour cible. 14% résidaient légalement dans le pays ou étaient en visite légalement depuis des pays proches, 5% étaient des réfugiés ou des demandeurs d'asile, tandis que 6% étaient présents illégalement sur le territoire ou attendaient d'être expulsés.


Dans près de deux cas sur dix, les assaillants sont convertis à l'islam. 82% étaient déjà connus d'une façon ou d'une autre des autorités avant l'attaque. Près de 60%  avaient un passé criminel et seuls 18% d'entre eux s'étaient rendus à l'étranger pour faire la guerre. Concernant les attaques proprement dites, 66% des auteurs avaient une forme de connexion avec l'EI ou d'autres groupes, mais ont agi de manière autonome.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Attentat de Manchester

Plus d'articles

Sur le même sujet