VIDÉO - Qui est Christine Angot, la future polémiste de ONPC ?

CA VA DÉCOIFFER - Christine Angot arrive dans "On n’est pas couché", le talk-show de Laurent Ruquier diffusé le samedi soir sur France 2. L’écrivaine remplace la journaliste Vanessa Burggraf. Elle sera donc à la rentrée aux côtés de Yann Moix pour interroger les invités. Voici trois choses à savoir sur cette nouvelle recrue.

On se souvient encore de sa sortie sur le plateau de "L'Emission politique" face à François Fillon le jeudi 23 mars dernier sur France 2 : "J'ai été invitée par la chaîne publique pour dire ce que David Pujadas ne peut pas dire". Christine Angot, 58 ans, ne s'embarrasse pas de faux-semblants. C'est très certainement pour cette raison que la productrice Catherine Barma et le présentateur Laurent Ruquier ont pensé à elle pour l'intégrer à "On n'est pas couché" en septembre prochain.


La télé ne peut qu'adorer - ou adorer détester - cette bonne cliente, souvent de mauvais poil, cash, voire cassante, qui peut balancer en direct à un écrivain à quel point elle trouve son livre mauvais, ou quitter un plateau sans autre forme de remerciement.  Christine Angot n'est pas dupe, elle le disait dans Le Parisien en 2015 : "Je n'ai pas envie d'être de la chair à télé, d'être utilisée dans un scénario".  Mais au-delà de cette personnalité qui devrait faire couler beaucoup d'encre à la rentrée, que sait-on réellement d'elle ? Voici trois choses à savoir.

1. C'est celle par qui la polémique arrive

Son œuvre littéraire, ses nombreux articles ainsi que ses interventions médiatiques suscitent souvent la controverse. Les plus fréquents reproches qui lui sont adressés : marre de son hystérie, marre de son inceste qu'elle sert jusqu'à l'overdose. A ces attaques, elle répondait en 1999 dans Libération : "Mon ambition, c'est d'être ingérable, que les gens m'avalent et qu'en même temps, ils ne puissent pas me digérer".

2. Elle est la reine de l'autofiction

Figure emblématique de l'autofiction, terme qu'elle rejette cependant, elle aborde sa vie à travers ses livres. Les viols par son père, elle les a abordés ainsi dans plusieurs de ses romans dont L'Inceste, qui la propulsera sur le devant de la scène littéraire en 1999. Un roman qui se vendra à près de 50.000 exemplaires. 


Alors, pour couper court à ceux qui ne voient que son narcissisme dans tous ses ouvrages, elle lance : "Etre incapable d'inventer n'est pas de l'impuissance, c'est un principe ?" . D'où ces histoires où sa vie s'expose : Claude, son ex-mari, dont elle a fait le narrateur d'un livre intitulé Sujet Angot (1998), Léonore, sa fille, à qui tous les romans sont dédiés.

3. Elle a connu une idylle avec Doc Gyneco

Doc Gyneco et Christine Angot ont effectivement eu une idylle brève mais intense au milieu des années 2000. De 15 ans son cadet, Bruno Beausir, de son vrai nom, a rencontré l'écrivaine au Salon du livre.  Leur passion commune pour la littérature les a aussitôt rapprochés. ''C'est à cause de tout ça que j'ai eu cette rela­tion avec Chris­tine Angot. A cause des mots…'', a confié le chanteur à Next, le magazine de Libération, en 2016, à l'occasion des 20 ans de son premier album Première consultation.  

Le Doc ne lui en a pas du tout voulu de décrire très crûment leurs parties de jambes en l'air dans Le Marché des amants, sorti en 2008. ''Ce que j'aime chez Christine, c'est son côté araignée, veuve noire... On m'a demandé pourquoi je ne m'étais pas plaint, mais c'est ce que j'aime chez elle. C'est comme ça qu'elle nourrit son art : elle mange ses amants'', a expliqué le chanteur.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques