Cinq massifs montagneux, deux (petits) chronos, lieux originaux : ce qu'il faut retenir du Tour 2017

Cinq massifs montagneux, deux (petits) chronos, lieux originaux : ce qu'il faut retenir du Tour 2017

TOUR DE FRANCE – Le parcours du 104e Tour de France (1er au 23 juillet 2017), qui s’élancera de Düsseldorf (Allemagne), a été révélé ce mardi. Alors que la part de contre-la-montre a de nouveau été revue à la baisse, le peloton passera par les cinq massifs montagneux. Voici ce qu’il faut retenir de la Grande Boucle 2017.

Les cinq massifs montagneux visités :

Si ce Tour de France 2017 s’annonce moins montagneux que le précédent (23 ascensions en 2017 contre 28 en 2016), le peloton visitera tous les massifs français, pour la première fois depuis 25 ans. Il débutera tout d’abord par les Vosges et la très réputée Planche des Belles-Filles dès la 5e étape, avant de prendre la direction du Jura avec notamment l’ascension du Grand Colombier par son versant le plus dur. Les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes seront bien évidemment au programme de cette 104e Grande Boucle.

Des lieux originaux :

Au fil des années, l’organisation du Tour de France cherche à renouveler son parcours à travers des lieux originaux voire insolites. A l’été 2017, le peloton fera un crochet par l’altiport de Peyragudes où a été tourné le générique du James Bond "Demain ne meurt jamais" en 1997. Les deux derniers jours de course seront également marqués par le contre-la-montre de la 20e étape qui s’élancera et arrivera au stade Vélodrome de Marseille. Autre nouveauté de taille : les coureurs traverseront la nef du Grand Palais dans sa longueur avant de rallier les Champs-Elysées le 23 juillet. Un petit clin d'oeil à la candidature de Paris aux JO 2024.

Toujours moins de contre-la-montre :

Qui dit plus de montagne, dit moins de contre-la-montre, évidemment. Désireux de voir le Tour se jouer sur tous les terrains, Christian Prudhomme, le directeur de la course, propose seulement deux étapes de ce type aux coureurs. Le premier contre-la-montre se tiendra à Düsseldorf pour le grand départ (13 km), le second aura lieu à Marseille (23 km), la veille de l’arrivée à Paris. Une aubaine pour Romain Bardet, deuxième du Tour 2016, peu friand de cet exercice ?

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques