Coupe Davis : Yannick Noah a prévenu ses joueurs, il sera intransigeant

Coupe Davis : Yannick Noah a prévenu ses joueurs, il sera intransigeant

AUTORITÉ - Deux jours après avoir réuni les joueurs français en vue du premier match de Coupe Davis contre le Canada (4 au 6 mars), Yannick Noah était présent en conférence de presse à Bercy. Il a dévoilé le contenu de la discussion qu'il a eu avec ses joueurs. Un échange qu'a manqué Richard Gasquet, engagé en demi-finale du tournoi de Bâle.

Le ton de sa première conférence de presse, en septembre dernier, était déjà très clair : il voulait du changement dans l'investissement et dans l'attitude. Un mois plus tard, le discours est toujours aussi musclé, et les joueurs ont personnellement été prévenus : "L'objectif était de responsabiliser tout le monde. Je leur ai dit que tous étaient sélectionnables. Il n'y aura aucune sélection politiquement correcte, puisque je mettrais les joueurs en forme. Il m'est arrivé, et vous le savez, de mettre en retrait certains joueurs à court de forme. Je m'y tiendrais, car en faisant des compromis, on perd l'esprit d'équipe" a-t-il martelé, en exposant avec froideur son plan de management.

Noah sera ferme

Le dernier vainqueur français à Roland-Garros a aussi détaillé ses modalités de sélections, en expliquant qu'il appellerait "les joueurs concernés trois semaines avant l'échéance en attendant d'eux qu'ils arrivent à 100 % pour être capable de jouer trois jours". Avant d'ajouter : "Si à une semaine d'un match de Coupe Davis, un joueur décide de disputer un tournoi sur une autre surface que celle en vigueur pour la Coupe Davis, il ne sera pas sélectionné". À bons entendeurs…

"Un courageux m'a demandé si je partirais en tournée"

Interrogé sur le contenu de leurs conversations, Yannick Noah a donné quelques éléments de réponses : "Ils m'ont surtout écouté, certains étaient un peu timides, c'était mignon. Il y a quand même un courageux qui m'a posé des questions sur mes tournées (rires). On a parlé des villes candidates, des balles, de la surface sur laquelle nous aimerions jouer. Je ne peux pas trop vous en parler, car il y a un protocole et c'est la Fédé qui communiquera, mais ce qui est sûr c'est qu'on est une équipe complète, capable de jouer sur toutes les surfaces. C'est un point important qui pourra nous servir lorsque nous n'aurons pas le choix."

Pioline en charge de l'aspect technique

Une conversation au cours de laquelle Yannick Noah a parlé du rôle de son staff, dont Loïc Courteau et Cédric Pioline font partie. "Avec Loïc, on communique bien, on a gagné la Fed Cup ensemble. Cédric sera important sur le suivi des joueurs notamment. Son palmarès parle pour lui, c'est un vrai connaisseur. Moi j'étais plus bourrin. Les aspects physique et mental m'intéressent, sur la technique, je suis plus léger. Pioline s'en occupera beaucoup" a expliqué Noah.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques