Demoitié, Myngheer... le cyclisme et la Belgique à nouveau endeuillés

Demoitié, Myngheer... le cyclisme et la Belgique à nouveau endeuillés

SÉRIE NOIRE - Au lendemain de l'annonce du décès d'Antoine Demoitié, victime d'un accident sur la classique Gand-Wevelgem, c'est celui de son compatriote Daan Myngheer, qui a succombé à un infarctus sur le Critérium international, qui fait la une ce mardi matin. Un enchaînement de mauvaises nouvelles terrible pour la Belgique.

Deux espoirs fauchés. Avec les disparitions coup sur coup d'Antoine Demoitié (25 ans) dimanche soir et de Daan Myngheer (22 ans) lundi soir, le cyclisme belge vient de perdre deux éléments prometteurs de ce qui est le sport national chez nos voisins. Une double tragédie qui endeuille d'ailleurs l'ensemble de la discipline au niveau mondial.

Car après les hommages nombreux rendus au coureur de l'équipe Wanty-Groupe Gobert, percuté par une moto après une chute collective sur la classique flandrienne Gand-Wevelgem dimanche, ce sont ceux pour honorer la mémoire de Myngheer, victime d'un infarctus lors du Critérium international en Corse samedi, qui se multiplient. C'est déjà le cas depuis la terrible annonce de son équipe Roubaix Métropole Lille lundi soir sur Facebook.

EN SAVOIR + >> Dann Myngheer est mort après un infarctus

C'est avec une grande émotion,que nous vous faisons part du décès de Daan.Il a perdu sa dernière course après avoir...

Posté par Roubaix Lille Metropole Team Cycliste sur  lundi 28 mars 2016


Le peloton appelle à plus de sécurité sur les courses

Même si les deux problématiques soulevées par ces disparitions sont évidemment différentes, l'une relevant de la sécurité sur les épreuves et l'autre concernant le suivi médical des coureurs, elles posent en tout cas la question des risques encourus dans le cyclisme. D'ailleurs, après l'accident dont a été victime Demoitié, plusieurs acteurs du vélo appellent à une remise à plat de l'organisation des courses afin d'éviter de tels drames.

Concernant celui vécu par Myngheer, "le jeune coureur avait déjà fait un malaise, en 2014, lors d’une course amateur disputée dans son pays, indique le journal L'Equipe sur son site internet. Et de préciser, qu'"à la suite de cet accident, des examens cardiaques n’avaient révélé aucune anomalie. Cet hiver, il avait subi de nouveaux tests (en France et en Belgique), indispensables à l’attribution de sa licence".

Reste que depuis le début de l'année, le peloton cycliste professionnel a été affecté par plusieurs accidents aux conséquences parfois mortelles, comme pour l'espoir français Romain Guyot (23 ans) de l'équipe Vendée U, percuté à un carrefour, le 5 mars, à La Roche-sur-Yon (Vendée) par un poids-lourd qui ne l'avait pas vu alors qu'il se trouvait à hauteur d'un feu de signalisation.

À LIRE AUSSI
>>  Décédé, Antoine Demoitié "a sauvé trois autres vies "
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques