Elle passe plus de quatre ans à sillonner le monde à vélo et à la rame

Elle passe plus de quatre ans à sillonner le monde à vélo et à la rame

DirectLCI
EXPLOIT – Partie le 1er avril 2011, Sarah Outen a pulvérisé ses limites en bouclant mardi un périple de plus de quatre ans. A 30 ans, l'aventurière a passé 1.677 jours loin de ses proches, à sillonner le monde sur terre et sur mer.

L'aventurière britannique Sarah Outen, 30 ans, a été accueillie mardi en héroïne à Londres après avoir achevé un périple, à la rame et en vélo, de 1.677 jours à travers le monde. Après avoir passé en kayak le Tower Bridge, Sarah Outen est tombée dans les bras de ses proches et de sa fiancée Lucy, en pleurs, qu'elle avait demandée en mariage au beau milieu de l'océan Pacifique.

De Londres à Londres en pédalant et en ramant

"C'est une sensation vraiment spéciale et un brin surréaliste", a-t-elle déclaré après avoir bouclé cette dernière étape, entre Oxford et Londres, de son tour du monde de 40.233 km. "Je suis impatiente de retrouver ma famille et mes amis. Et en plus je vais me marier!", a-t-elle ajouté.

L'aventurière a lutté pour ne pas fondre en larmes lorsqu'un choeur de gospel a interprété sa chanson préférée, "One Day Like This", du groupe Elbow.  Sarah Outen était partie de Londres il y a quatre ans et demi, le 1er avril 2011, pour lever des fonds pour le compte de quatre organisations caritatives. Au total, elle aura collecté environ 70.000 euros.

Victime des intempéries

Mais son périple, dont elle a détaillé les étapes sur son site Internet, n'a pas été sans difficultés, et la sportive a été secourue à deux reprises, après avoir essuyé une tempête tropicale entre le Japon et l'Alaska, et un ouragan dans l'Atlantique Nord. Et si elle a eu le plaisir de naviguer en compagnie de dauphins ou de baleines, elle a aussi croisé un grizzli, alors qu'elle se baignait, nue, en Alaska. Outen est également devenue la première femme à parcourir à la rame en solitaire le Pacifique Nord.

Plus d'articles