Fed Cup : qui est Océane Dodin, cette joueuse qui vient de refuser la sélection et qui "n'a peur de personne"

Fed Cup : qui est Océane Dodin, cette joueuse qui vient de refuser la sélection et qui "n'a peur de personne"

DirectLCI
TEMPÉRAMENT - La Française Océane Dodin (20 ans et n° 60 mondiale), qui devait remplacer Caroline Garcia, blessée, pour la rencontre de barrages France-Espagne en Fed Cup samedi et dimanche à Roanne, "refuse" la sélection, a annoncé la Fédération française de tennis lundi sur Twitter. Elle sera remplacée Amandine Hesse (204e mondiale, 24 ans).

Vraiment pas du genre à subir les événements. Si Océane Dodin ne s'est pas encore exprimée sur les raisons de son refus de répondre à la sélection de Yannick Noah et d'intégrer l'équipe de France en vue d'affronter l'Espagne le week-end prochain, on sait que la jeune Lilloise goûtait peu l'esprit Fed Cup. Elle qui expliquait il y a déjà quelques mois que pour elle, le tennis était "un sport individuel" et que faire de la figuration ne l'intéressait pas... Appelée pour la première fois en Bleu en février dernier pour affronter la Suisse au premier tour, Dodin n'était pas entrée sur le court, et avait d'ailleurs moyennement apprécié : "Ce n'est pas que je préfère être au centre de l'attention mais si je ne joue pas..."

Être n°1 mondiale j’y croisOcéane Dodin, en 2015

Dans ce contexte, le tweet de la Fédération annonçant ce lundi la décision de la 60e joueuse mondiale n'est pas tellement surprenant, même s'il ouvre la porte à d'importantes sanctions, pouvant aller du simple blâme à la suspension de tournoi jusqu'à cinq ans.

Un risque visiblement assumé par la joueuse qui, depuis très jeune, ne cache pas sa volonté de ne d'abord penser qu'à elle et à sa carrière. "J’aime bien être un phénomène, j’aime bien ne pas être comme les autres", prévenait d'ailleurs Océane Dodin il y a deux ans, lorsque pour la première fois, elle avait fait parler d'elle en atteignant le second tour de l'Open d'Australie, à seulement 18 ans. 

On avait vu alors que la longiligne Lilloise (1,83 m) n'avait pas froid aux yeux et pouvait déjà s'appuyer sur un tennis déjà bien solide : taper le plus fort possible dans la balle et expédier les échanges en deux ou trois coups de raquette. Seul problème, la surdouée avait tendance à jouer un peu toute seule sur le court, faisant les points, mais aussi les fautes... 

En vidéo

Tennis: suspension réduite pour Sharapova, qui pourra rejouer dès avril

Depuis, elle a gommé quelques défauts dans son jeu - remportant en septembre dernier son premier titre WTA à Québec - mais pas du tout ses ambitions. Ainsi, en 2015, cette fan de Maria Sharapova et Serena Williams déclarait : "Être n°1 mondiale j’y crois, c’est un rêve, même s’il ne faut pas s’enflammer. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, mais je sais où je veux aller". Et de préciser, s'il en était besoin, qu'elle n'avait "peur de personne". Même pas de Yannick Noah et de la FFT, donc... C'est donc Amandine Hesse qui devrait faire le nombre à Roanne. 

Plus d'articles

Sur le même sujet