JO 2024 : le "grand oral" de Paris et de Macron devant le CIO, c'est maintenant !

PROJET CONTRE PROJET - Paris, en présence d'Emmanuel Macron lui-même, et Los Angeles présentent aujourd'hui leur dossier de candidature pour l'obtention des Jeux Olympiques de 2024 devant les membres du CIO à Lausanne.

Pour Paris et Los Angeles, c'est l'heure de convaincre. Les deux villes candidates à l'organisation des JO de 2024 présentent leur projet ce mardi devant le CIO à Lausanne. Les Californiens seront les premiers à s'exprimer. A 10h30, ce sera au tour de Paris de proposer sa vision avec en VRP de luxe, le président de la République. Emmanuel Macron doit lui-même prendre la parole devant les 95 membres de l'instance olympique.


Les deux postulants ont le même temps de parole : 45 minutes de présentation avec un maximum de 10 intervenants, puis un échange de 30 minutes sous forme de questions-réponses avec l'assistance.  Celle-ci dispose d'une base de travail avec le rapport de la Commission d'évaluation publié le 5 juillet, dithyrambique pour les deux villes. Les deux passages se feront à huis clos, mais "face au grand intérêt suscité par les deux projets", le CIO proposera les présentations -sans les questions-réponses- sur son site internet un peu plus tard.

La double attribution 2024-2028 entérinée ?

"J'ai vraiment confiance, je crois qu'on peut écrire une belle histoire entre Paris et Los Angeles. Et notamment le fait qu'il y ait cette amitié entre Eric Garcetti (ndlr : le maire de Los Angeles) et moi-même peut nous permettre de faire une proposition au CIO qui fasse trois gagnants", a expliqué lundi la maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle faisait référence au fait que le CIO devrait donner son feu vert à une double attribution des JO 2024 et 2028, ce qui permettrait à Paris d'obtenir 2024 et Los Angeles 2028.


Il ne restera alors plus qu'à fixer les modalités de cette double attribution, car le président de l'instance olympique n'en démord pas : il y aura bien un vote lors de la session du CIO à Lima le 13 septembre, qui devait initialement désigner seulement la ville hôte de 2024.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques