JO 2024 - Plusieurs associations attaquent le slogan en anglais de Paris : la plainte peut-elle aboutir ?

JO 2024 - Plusieurs associations attaquent le slogan en anglais de Paris : la plainte peut-elle aboutir ?

POLÉMIQUE - Un collectif d'associations de défense de la langue française attaque en justice le slogan en anglais "Made for sharing" choisi pour promouvoir la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2024. Mais la plainte a-t-elle une chance d'aboutir ? LCI a interrogé Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris.

"Made for sharing" ("Venez partager")... surtout la polémique ! Vendredi, un collectif d'associations de défense de la langue française a annoncé qu'il allait déposer une plainte ce lundi contre le slogan, en anglais, de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2024 pour "insulte grave à la langue française" et "violation de la constitution". Elles demandent le retrait et le remplacement en français de ce slogan, mais aussi de la chanson et du compte à rebours (eux-aussi en anglais), diffusés lors de la cérémonie d'ouverture de la campagne internationale.


Contacté par LCI, l'avocat du collectif, Me Emmanuel Ludot, a confirmé qu'un référé en suspension serait déposé ce 20 février au tribunal administratif de Paris. Selon lui, l'utilisation de l'anglais enfreindrait l'article 16 de la loi Toubon de 1994, relative à l'emploi de la langue française, l’article 23 de la charte olympique et l’article 2 de la Constitution. "Nous réclamons que la communication officielle et publique à propos de la candidature de Paris aux JO 2024 soit toujours en français", précise ce dernier. Mais leur demande a-t-elle une chance d'aboutir ?

Deux signatures

Selon Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris, il s'agit plutôt d'un effet d'annonce pour marquer le coup médiatiquement. "Le fondement juridique n'est pas farfelu, mais étant donné que le sogan a été diffusé en anglais et en français, la manoeuvre du tribunal administratif sera assez étroite et le référé risque de ne pas aboutir", abonde-t-il. 


Mais alors, quel est donc le vrai slogan de Paris-2024 : "Made for sharing" ou "Venez partager", qui figurent tous deux dans le dossier de candidature ? "Nous avons deux signatures, l'une en français, qui est 'Venez partager', et une signature en anglais vers l'international qui est 'Made for sharing'", explique Etienne Thobois, directeur général du comité de candidature de Paris-2024, à l'AFP. "On s'exprime en français quand on en a besoin, et devant une audience internationale, on utilise l'anglais ou le français, et même parfois l'espagnol", rétorque ce dernier.

Nous pensons aussi que le meilleur moyen de défendre la langue française dans le monde de l'olympisme, c'est de gagner l'organisation des JO 2024Etienne Thobois, directeur général du comité de candidature de Paris-2024

Jeudi, c'est l'immortelle Académie française qui avait lancé les hostilités avec un communiqué dans lequel la vénérable institution dénonçait le choix d'un slogan en anglais. "Même si le comité de candidature a prévu une version seconde de ce slogan, en français - 'Venez partager' -, l'Académie française exprime à l'unanimité sa réprobation devant la décision du comité d'accorder la priorité à la langue anglaise pour porter la candidature olympique de la ville de Paris", désapprouvait-elle.


L'institution s'était même permise de porter un jugement ironique sur la qualité du slogan, rappelant que celui-ci avait déjà été utilisé lors "de campagnes publicitaires pour des bonbons", des biscuits et des pizzas à découper. "Là, c'est autre chose. Sur le fond, la vision de notre candidature, c'est le partage, qui a une dimension éternelle et universelle, noble, ce n'est pas 

étonnant qu'elle ait déjà été utilisée par le passé, répond Etienne Thobois. Mais nous pensons aussi que le meilleur moyen de défendre la langue française dans le monde de l'olympisme, c'est de gagner l'organisation des JO 2024". Quitte à parler anglais ?

En vidéo

JO 2024 : Paris remet son dossier au CIO et dévoile son slogan

Plus d'articles

Sur le même sujet