Le directeur de Roland-Garros viré sur fond de lutte de pouvoir à la Fédé de tennis

Le directeur de Roland-Garros viré sur fond de lutte de pouvoir à la Fédé de tennis

TENSIONS - Passé tout près de prendre la porte en novembre dernier, le boss de Roland-Garros n'y a cette fois pas coupé. En cause, un désaccord profond entre Gilbert Ysern et son N+1 Jean Gachassin, président de la FFT.

Ça flingue pas mal à la FFT. Depuis des mois que la crise couve entre ces deux-là, Jean Gachassin a fini par avoir la peau de Gilbert Ysern. En cause, une lutte intestine avec d'un côté le désormais ex-directeur de Roland-Garros (nommé en 2008), qui occupait aussi le poste de directeur général de la Fédé, et de l'autre, son président Jean Gachassin. A l'origine de la brouille, les premières négociations autour de l'arrivée de Yannick Noah à la place d'Arnaud Clément à la tête de l'équipe de France de Coupe Davis, qui auraient été lancées par le premier dans le dos du second...

"Je dérange mais je n'ai rien à me reprocher"

Une démarche qui n'a vraiment pas plu au président Gachassin, confiant même à l'époque à L'Equipe être passé à deux doigts de virer le directeur de Roland-Garros en novembre dernier : "Aujourd'hui, c'est assez glacial entre nous. Je respecte sa fonction. Il doit respecter la mienne." 

Cette fois-ci, sans que l'on sache encore vraiment pourquoi, Ysern n'y a pas échappé et a été prié de quitter les locaux de la Fédération (situés à Roland-Garros) jeudi matin..."Je dérange mais je n'ai rien à me reprocher", a notamment expliqué Ysern, lui aussi au quotidien sportif. Précisant que, contrairement aux rumeurs, il n'était "pas candidat" au poste de directeur général de la Ligue de foot (LFP). 

À LIRE AUSSI
>>  Double billetterie à Roland-Garros : une affaire qui embarrasse Gachassin  
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques