Dortmund-Monaco reporté après "trois explosions" : la piste islamiste au cœur de l'enquête selon plusieurs médias

ALLEMAGNE - Trois charges explosives se sont déclenchées mardi près du bus de l’équipe de football du Borussia Dortmund, à moins de deux heures du coup d'envoi du quart de finale aller de Ligue des champions entre le club allemand et l'AS Monaco. Selon plusieurs médias du pays, une lettre de revendication retrouvée sur les lieux évoque l'engagement allemand contre le groupe Etat islamique.

Ce mardi, trois explosions ont touché le bus de l’équipe de football du Borussia Dortmund, alors qu’il se dirigeait vers le Signal Iduna Park, où le club allemand devait affronter l’AS Monaco en quarts de finale aller de la Ligue des champions. 

Que s'est-il passé ?

"Peu après le départ du bus de l'équipe du Borussia Dortmund de l'hôtel vers le stade, un incident s'est produit. Le bus a été endommagé en deux endroits. Une personne a été blessée et transportée à l'hôpital", a dit le Borussia Dortmund dans un communiqué. Selon le quotidien allemand Bild, des engins explosifs étaient dissimulés le long de la route empruntée par le bus à une dizaine de kilomètres du stade. La police allemande a d'ailleurs confirmé que trois d'entre eux avaient explosé et qu'un autre avait été retrouvé sur les lieux. Le gardien de but des Borussen Roman Bürki, qui se trouvait dans le bus, a raconté la scène au media suisse Blick.ch : "Après l'explosion, nous nous sommes tous baissés dans le bus, ceux qui pouvaient se sont couchés par terre. Le bus s'engageait sur la route principale lorsqu'il y a eu une énorme détonation, une véritable explosion. Nous ne savions pas ce qui allait se passer ensuite".

Y'a-t-il eu des blessés ?

Dans un premier temps, les autorités n'ont annoncé qu'un seul blessé : Marc Bartra, joueur espagnol du club allemand. Le défenseur central a été hospitalisé pour recevoir des soins, a précisé le BvB. Selon plusieurs medias allemands, il aurait une coupure au bras. Une blessure consécutive au fait qu'une partie des fenêtres du bus a été soufflée, comme le prouve cette photo postée par la police locale sur sa page Facebook. On a appris dans la soirée qu'il avait dû être opéré du poignet (fracture du radius et éclats de verre dans le bras). 


Mais mercredi matin, très tôt, la police allemande a confirmé qu'un de ces membres avait lui aussi été touché au cours de cette triple explosion. Il s'agit d'un motard qui escortait le bus jusqu'au stade et se trouvait à l'avant du véhicule au moment de l'événement. Légèrement touché, l'agent de police est tout de même très choqué. Il n'est d'ailleurs pas apte à travailler pour le moment, précise un communiqué des autorités.

Est-ce un "acte terroriste" ?

La procureure  Sandra Lücke a indiqué qu'une lettre, revendiquant l'acte, avait été découverte dans la zone où sont survenues les explosions. Elle est en cours d'authentification. Et d'après plusieurs médias allemands, la piste islamiste est étudiée par la police. Le journal Süddeutsche Zeitung, les chaînes WDR et NDR ainsi que l'agence DPA, assurent ainsi que cette lettre de revendication est écrite "au nom d'Allah, le clément le miséricordieux", qu'elle évoque la participation de l'Allemagne à la 

coalition contre l'EI ainsi que l'attentat sur un marché de Noël de Berlin en décembre.

Quelles conséquences sur le match ?

A 20h30, l'annonce du report de la rencontre a été officialisée. Le match se jouera finalement mercredi à 18h45. Un report accueilli comme un soulagement par le portier du BvB Roman Bürki : "Plus personne ne pensait à jouer au football". Quant aux Monégasques, ces derniers étaient déjà au stade au moment de l'incident, comme l'a confié le gardien de but de l'AS Monaco Danijel Subasic au quotidien croate 24sata: "Nous sommes actuellement au stade, en lieu sûr, mais nous nous sentons horriblement mal". Ils se sont entraînés à huis-clos dans un stade désert. Concernant les supporters monégasques, le Borussia a lancé une opération via Twitter pour trouver un toit à chacun d'eux. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques