Mondiaux d'athlétisme : touchés par une épidémie de gastro-entérite, des sportifs rendent les armes

Mondiaux d'athlétisme : touchés par une épidémie de gastro-entérite, des sportifs rendent les armes

DirectLCI
ATHLÉ - Les Championnats du monde qui ont eu lieu en ce moment à Londres sont frappés par une flambée de norovirus. Affectés par le virus, des athlètes - certains de premier plan - ont même dû déclarer forfait.

L'Agence publique de santé (PHE) a annoncé mardi après-midi une trentaine de cas de gastro-entérite, dont neuf en cours, dans un hôtel officiel qui accueille des délégations participant au Mondiaux d'athlétisme de Londres (4 au 13 août). 


Le Botswanien Isaac Makwala, qui résidait dans l'hôtel concerné, a, parmi d'autres athlètes, déclaré forfait, terrassé par la gastro alors que son duel annoncé avec le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, recordman du monde (43.03), devait constituer le clou de la manifestation. 

Pris de vomissements en chambre d'appel, Makwala (30 ans) avait déjà renoncé lundi soir à sa série du 200 m, distance dont il détient la meilleure performance mondiale 2017 (19.77).  C'est la même mésaventure qu'a rencontrée le hurdler irlandais Thomas Barr, "dégoûté d'avoir à se retirer en demi-finale après avoir passé l'année entière à préparer ces Mondiaux", comme il le raconte au Guardian


"Le norovirus (cause la plus courante de gastro-entérite et de diarrhée) a été identifié dans deux cas après analyse", a précisé le Dr Deborah Turbitt, directrice de la PHE.  Selon l'Agence de santé publique, le "norovirus est pénible, mais se soigne en un ou deux jours par l'absorption abondante de liquides".  Des athlètes ont été déplacés dans d'autres hôtels par précaution, a indiqué la Fédération italienne (Fidal) tandis que The Guardian assure que les équipes canadienne et allemande, elles, demeuraient au Tower hotel

Plus d'articles

Sur le même sujet