Scandale Sharapova : Nadal en profite pour rappeler qu'il est propre

Scandale Sharapova : Nadal en profite pour rappeler qu'il est propre

MISE AU POINT - Forcément marqué par le choc de l'annonce du contrôle positif de la joueuse russe au meldonium, le tournoi d'Indian Wells a ouvert mercredi dans un contexte très particulier. Tellement que Rafael Nadal, qui croit à "une négligence" de Maria Sharapova, a dû une nouvelle fois se défendre de toute pratique dopante.

Suspicion générale. A l'image de ce qui s'était passé en début d'année à l'Open d'Australie après les révélations de BuzzFeed et de la BBC sur des soupçons de corruption dans le tennis, le cas de dopage de Maria Sharapova (d'ailleurs contrôlée à Melbourne) replonge le circuit dans une période trouble. Et à deux jours de son entrée en lice dans le tournoi américain d'Indian Wells, qui a démarré mercredi, Rafael Nadal a été pressé par les journalistes à s'exprimer sur ce sujet du dopage qu'il ne goûte guère...

"Je n'ai jamais rien fait d'illégal et je ne le ferai jamais"

Interrogé sur le cas de la joueuse russe, qu'il croit être "une négligence" de la part de Sharapova, le Majorquin a surtout dû une nouvelle se justifier sur le sien. Lui qui a fait l'objet de rumeurs de dopage lorsqu'il dominait le tennis mondial, en plein scandale de l'affaire Fuentes en Espagne...  "Je n'ai jamais eu la tentation de faire quelque chose d'interdit, a ainsi déclaré l'ancien n° 1 mondial. Je me suis toujours tenu loin du dopage, je suis un joueur complètement propre, j'ai travaillé si dur pendant ma carrière que je ne prendrai jamais rien pour revenir plus vite si je suis blessé".

Une mise au point rendue nécessaire par le contexte actuel, où reparle notamment à Nadal de ses fameux sept mois d'arrêt pour des problèmes aux genoux en 2012, que certains jugent suspects. 

"J'ai toujours été franc là-dessus, je n'ai jamais rien caché, j'ai eu recours au PRP (cellules-souches et de plasma enrichi en plaquettes, ndlr), la première fois cela a fonctionné de façon fantastique, la deuxième fois, j'ai dû arrêter de jouer pendant sept mois, a encore précisé le nonuple vainqueur de Roland-Garros. Pour les cellules-souches, je l'ai fait deux fois pour mes genoux et cela a très bien marché". Et Rafael Nadal de conclure, "je n'ai jamais rien fait d'illégal et je ne le ferai jamais". 

À LIRE AUSSI
>>  Sharapova savait que le meldonium allait être interdit
>> Retrouvez toute l'actu sport de metronews

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques