Tsonga et Gasquet volent au secours de Nadal et taclent Bachelot

Tsonga et Gasquet volent au secours de Nadal et taclent Bachelot

TENNIS – Suite aux accusations de dopage proférées par Roselyne Bachelot à l'encontre de Rafael Nadal, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, un proche de l'Espagnol, sont venus apporter leur soutien au nonuple vainqueur de Roland-Garros.

Le monde du tennis a décidé de faire bloc autour de Rafael Nadal. Accusé par Roselyne Bachelot d'avoir feint une blessure au genou en 2012 afin de masquer un supposé contrôle antidopage positif, l'Espagnol n'avait pas tardé à dégainer en annonçant dimanche dernier qu'il allait porter plainte pour diffamation contre l'ancienne ministre des Sports. "Je vais la poursuivre en justice et je vais à l'avenir poursuivre tous ceux qui feront des commentaires similaires. Je suis fatigué d'entendre ce genre de choses, j'ai laissé passer plusieurs fois dans le passé, mais maintenant c'est fini", avait-il déclaré en conférence de presse à Indian Wells.

"Quand on raconte des choses, il faut savoir les étayer"

Forcément, les participants au Masters 1000 américain ont également eu vent de la polémique de la semaine et on était plutôt curieux de connaître leur position sur le sujet. Notamment chez les Français. Alors, allaient-ils faire parler leur fibre patriotique en se mettant du côté de Roselyne Bachelot, ou seraient-ils davantage tentés de prendre la défense de leur collègue ? Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet ont levé les dernières incertitudes sur la question.

EN SAVOIR + >> Rafael Nadal annonce qu'il va porter plainte contre Roselyne Bachelot

"Moi je ne suis pas juge. Je ne suis pas là pour soutenir ou pas soutenir, mais je trouve que quand on raconte des choses, il faut savoir les étayer", a réagi Tsonga, après sa victoire mardi au 3e tour du tournoi face à l'Américain Sam Querrey. "Je pars du principe que ceux qui racontent des choses sans pouvoir les étayer sur des preuves tangibles, je ne les respecte pas beaucoup." Même son de cloche chez Gasquet, un proche de Nadal ? "Évidemment que je soutiens Rafa", avait-il déclaré plus tôt après sa victoire contre l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov. "Sinon tout le monde peut dire n'importe quoi à tout moment. C'est entièrement normal. Ce n'est pas la première fois qu'on entend ça, donc si à un moment donné on veut arrêter les conneries, c'est sûr qu'il n'y a que ce choix", a-t-il lâché. Jeu et première manche pour le monde du tennis.
 

Plus d'articles

Les tags

    À suivre

    Rubriques