Bulgarie-France : qui est Jordan Amavi, le petit nouveau convoqué par Deschamps ?

DirectLCI
PORTRAIT - Arrivé à l'OM cet été, Jordan Amavi, natif de Toulon, a été appelé ce mercredi pour la première fois en équipe de France pour remplacer Layvin Kurzawa, blessé, en vue de Bulgarie-France puis France-Biélorussie. Focus sur un défenseur en pleine renaissance.

Deux petites années loin des radars, et voilà que Jordan Amavi se rappelle au bon souvenir du football français de manière spectaculaire. Devenu titulaire à l'OM, où il a signé cet été, ses performances n'ont pas échappé au sélectionneur de l'équipe de France, qui l'a convoqué ce mercredi chez les Bleus pour pallier au forfait de Layvin Kurzawa en vue des deux derniers matches éliminatoires pour la Coupe du monde 2018, en Bulgarie samedi, puis face à la Biélorussie mardi prochain. Ce qui était inimaginable il y a encore trois mois. Retour sur un parcours chaotique.

De la Premier League... à la D2 anglaise

Il voulait se mesurer aux cadors de la Premier League. Jordan Amavi n'en a pas vraiment eu la chance pendant ses deux années outre-Manche. Lié à Aston Villa jusqu'en 2020, le latéral de 23 ans a vu sa saison écourtée par une rupture d'un ligament à un genou en novembre 2015 avant d'être relégué en Championship, la 2e division anglaise, quelques mois plus tard. L'an dernier, il a tenté de revenir en Premier League mais son club a échoué à réintégrer l'échelon supérieur. Auteur de trois passes décisives, il a surtout travaillé défensivement.

La Ligue 1 lui est familière

Avant de rallier Villa, pour environ 15 millions d'euros, Jordan Amavi av ait fait ses gammes à Nice. C'est là-bas qu'il a suivi sa formation et débuté chez les professionnels. En deux saisons avec les Aiglons, il y a disputé 60 matches pour 4 buts. Il s'est surtout révélé par sa capacité d'adaptation en se montrant virevoltant sur son côté gauche. À l'OM, où il est toujours en concurrence avec Patrice Evra, ses aptitudes offensives sont une arme importante pour faire la différence.

Le successeur d'Evra à l'OM... puis chez les Bleus

Déjà intéressé par le projet de l'OM avant même d'entamer les discussions, Jordan Amavi a eu des garanties sur son temps de jeu. Bien que Patrice Evra, 36 ans, ait dans un premier débuté comme titulaire, le latéral gauche a assez vite pris le dessus sur son glorieux aîné. Qui, l'an dernier, dans pareil cas, avait été rappelé en renfort en équipe de France. Cette fois, Didier Deschamps lui a donc préféré Jordan Amavi. Tout un symbole.  "Le but, s'il vient, c'est de préparer la succession de Pat la saison prochaine", avait expliqué Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OM, cet été. La succession a donc eu lieu plus tôt que prévu. 

Un transfert avorté au FC Séville cet été

En vidéo

EXCLU TELEFOOT : Amavi explique son transfert manqué à Séville

Signe qui ne trompe pas : malgré sa grave blessure et ses deux ans perdus en Angleterre,  Jordan Amavi a été sollicité par plusieurs formations lors de ce mercato estival, dont la Fiorentina. Mais l'ancien Aiglon a surtout été proche de s'engager en faveur du FC Séville. Le transfert a finalement capoté dans des circonstances assez floues. Selon  le propriétaire d'Aston Villa, Tony Xia, la visite médicale du Français a été jugée non concluante par les Sévillans, "qui ont prétexté une blessure", pour recruter un autre joueur au même poste. Ce qui a fait l'affaire de l'OM... Et du joueur lui-même.

Plus d'articles

Sur le même sujet